Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le plus grand rassemblement des serpents du monde




Le plus grand rassemblement des serpents du monde
A votre avis, où se trouve la plus grande concentration de serpents au monde? Dans un pays asiatique ou africain? En Amazonie? Raté : c’est au Canada, dans la province du Manitoba, que vous pourrez rencontrer des dizaines de milliers de serpents rassemblés dans une zone bien définie.
Chaque hiver, toutes les couleuvres rayées (Thamnophis sirtalis) de la région se réunissent dans les Narcisse Snake Pits, des repaires naturels creusés par l’eau dans le substrat calcaire. Ces tanières leur permettent de se protéger des rudes hivers canadiens. Au printemps, les serpents remontent à la surface pour s’accoupler. Un spectacle exceptionnel, filmé par le photographe du National Geographic Paul Colangelo. 
‘Quand j’ai entendu que la plus grande concentration de serpents au monde se trouvait dans le Manitoba, je me suis dit ‘c’est le dernier endroit au monde où je pensais qu’une telle chose pourrait se produire’, raconte Paul Colangelo à National Geographic. Et pour cause : durant l’hiver, la température de la région peut tomber à -50°C. Difficile d’imaginer que des reptiles à sang froid comme les serpents puissent survivre à un froid pareil.
Alors comment expliquer cette prolifération ? Par la conjonction de deux caractéristiques géologiques, les crevasses calcaires et l’humidité. En été, les serpents peuvent profiter des vastes marais du Manitoba regorgeant d’amphibiens et de vers. En hiver, les couleuvres se protègent du froid dans les grandes crevasses creusées par l’eau dans le calcaire, au nord de la ville de Narcisse.
Après huit mois passés sous terre, en dessous de la couche de givre, les serpents ressortent au printemps pour la période de reproduction, sous les yeux des curieux. “Tous les mâles sortent en premier et se postent à l’entrée du repaire, et les femelles sont instantanément assaillies”, explique Paul Colangelo.
Quand plusieurs dizaines de serpents s’agglutinent à une femelle, une ‘boule de serpents’ se forme. Les mâles frottent leur tête au menton des femelles, plus grosses qu’eux, tout en essayant de maintenir le plus de contact physique avec elles. A la fin de la période de reproduction, les serpents parcourent une vingtaine de kilomètres pour atteindre les régions marécageuses où ils passeront l’été, et où les petits naîtront. 
Mais la vie n’a pas toujours été facile pour ces couleuvres. En 1999 notamment, l’hiver a été extrêmement rude, et les serpents n’ont pas pu atteindre les repaires à temps. Des milliers d’entre eux n’ont donc pas pu survivre à l’hiver. Autre problème : l’autoroute n°17, qui coupe la route migratoire des serpents. “Selon une légende locale, les voitures dérapaient car la route était trop huileuse en raison des serpents morts. Avant, près de 20.000 serpents mourraient sur l’autoroute chaque année”, ajoute Paul Colangelo.
Après l’hiver meurtrier de 1999, cette situation s’est avérée trop menaçante pour la survie des couleuvres de la région. Les autorités locales ont donc mis en place des tunnels sous l’autoroute pour permettre aux serpents de migrer en toute sécurité. Depuis, le nombre annuel de serpents écrasés est passé à environ 2.000. 

Samedi 5 Juillet 2014

Lu 400 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs