Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le pirate de l'air de l'avion d'EgyptAir en détention provisoire à Chypre




Le pirate de l'air de l'avion d'EgyptAir en détention provisoire à Chypre
Un tribunal chypriote a placé mercredi en détention provisoire pour huit jours l'Egyptien ayant détourné la veille à l'aide d'une fausse ceinture d'explosifs un avion d'EgyptAir, contraint d'atterrir sur l'île méditerranéenne.
Ces huit jours vont permettre à la police d'enquêter sur ce détournement d'avion qui a connu une issue heureuse pour les 55 passagers et les membres d'équipage, libérés sains et saufs.
La police a indiqué au tribunal que Seif al-Din Mohamed Mostafa, 58 ans, pourrait être inculpé pour détournement, enlèvement de personnes dans le but de les conduire vers une destination inconnue, comportement menaçant et d'autres actes qui violent la loi antiterroriste.
 L'Egyptien n'a pas été interrogé par le tribunal mais il a fait le "v" de la victoire devant les journalistes à l'issue de l'audience, alors qu'il partait dans une voiture de police.
 Le pirate de l'air a fait croire qu'il portait une ceinture d'explosifs pour contraindre le pilote d'un Airbus A-320 de la compagnie nationale EgyptAir reliant Alexandrie au Caire de se diriger vers Chypre, à environ 500 km des côtes égyptiennes.
 Ont suivi six heures de tension sur l'aéroport de Larnaca (sud) pour les 55 passagers et les membres d'équipage qui ont été progressivement libérés.
 Les autorités chypriotes ont rapidement indiqué qu'il ne s'agissait pas d'une affaire "terroriste" mais de "l'action individuelle d'une personne psychologiquement instable". Ses demandes n'étaient "pas assez logiques pour être prises au sérieux", a ajouté le ministre des Affaires étrangères, Ioannis Kasoulides.
 Le pirate de l'air a en particulier exigé que son ex-épouse, une Chypriote avec laquelle il a eu plusieurs enfants, vienne à l'aéroport pour qu'il lui remette une lettre.
 Seif al-Din Mohamed Mostafa a vécu à Chypre jusqu'en 1994.
 Les fouilles menées après le détournement ont montré qu'il n'y avait aucun explosif dans l'avion comme sur l'homme.
 Un avion envoyé par le gouvernement égyptien a ramené en soirée une partie des passagers du vol à l'aéroport du Caire.
 Dans le passé, le pirate de l'air a été emprisonné pour différents délits, notamment de trafics de drogue, selon un responsable policier égyptien.
L'aéroport international de Larnaca a rouvert après plusieurs heures de fermeture durant lesquelles les vols ont été déroutés vers l'aéroport de Paphos dans l'ouest de Chypre.
Ce détournement représente un nouveau coup pour l'aviation égyptienne cinq mois après le crash, le 31 octobre, d'un Airbus A-321 russe dans le Sinaï égyptien après avoir décollé de la station balnéaire de Charm el-Cheikh.
 L'organisation jihadiste Etat islamique avait affirmé avoir mis une bombe dans l'avion provoquant le crash qui a fait 224 morts. La sécurité des aéroports égyptiens avait alors été mise en cause.
 L'aéroport de Larnaca a déjà été le théâtre de détournements d'avions dans les années 1980 et 1990.
Ainsi, en 1988, un Boeing 747 de Kuwait Airways assurant la liaison Bangkok-Koweït et transportant 111 personnes, était détourné sur Machhad (Iran). Les sept pirates de l'air avaient réclamé en vain la libération de 17 extrémistes chiites pro-iraniens détenus au Koweït. L'avion s'était ensuite rendu à Larnaca où deux passagers koweïtiens ont été tués par les pirates. Les derniers otages avaient été libérés lors d'une ultime escale à Alger.
 Ces dernières années, les détournements d'avions sont devenus de plus en plus rares avec la sécurisation accrue des aéroports après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Le dernier a eu lieu le 17 février 2014 lorsqu'un copilote d'Ethiopian Airlines non armé souhaitant obtenir l'asile politique en Suisse a détourné un Boeing 767 reliant Addis Abeba à Rome avec 202 personnes à bord. Escorté par des chasseurs italiens puis français, l'avion se pose à Genève où l'homme est arrêté.

Jeudi 31 Mars 2016

Lu 766 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs