Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le phénomène de la poussière noire à Kenitra

Le mystère qui a perturbé le quotidien des habitants de la ville durant des mois




Le phénomène de la poussière noire à Kenitra
S’il y a un dossier aussi épineux qui a jamais bouleversé le quotidien des habitants de la ville de Kenitra ces derniers temps, c’est bien ‘le phénomène de la poussière noire’’, ce nuage sombre aux sources inconnues, devenu au fil des jours ‘un mystère’’ pour la population qui s’inquiète de ses répercussions potentielles sur leur santé et celle de leurs enfants.
‘L’énigme’’ s’est révélée au grand jour début 2014 lorsque les habitants de certains quartiers de la ville ont commencé à remarquer une fine couche de poussière noire sur les bords des fenêtres et des terrasses, qu’ils ont prise pour un phénomène éphémère appelé à disparaître avec le changement du temps. 
Mais au fil des jours et des mois, cette poussière a continué à se déposer, quel que soit le temps, suscitant l’inquiétude à la fois de la population, de la société civile et des autorités compétentes.
Face à ce phénomène environnemental, la société civile locale, dont l’association ‘Al-Gharb pour la préservation de l’environnement’’, a tiré la sonnette d’alarme et s’est mobilisée à travers une pétition et une vidéo postée sur internet pour inviter la population à la prudence et à la vigilance, mais et surtout pour interpeler les pouvoirs publics à l’urgence d’intervenir pour rechercher l’origine de cette pollution qui menace la population, en particulier les personnes souffrant de maladies respiratoires. 
La wilaya de la région Gharb-Chrarda-Bni Hssen s’est donc tout logiquement investie pour résoudre cette énigme et une commission composée des services concernés a été mise en place pour déterminer l’origine de la pollution.
Une vingtaine d’unités industrielles locales ont ainsi été inspectées en vue de collecter les données nécessaires susceptibles d’aider à localiser la source de cette pollution, selon la directrice de l’Observatoire régional de l’environnement et du développement durable, Bouchra Sanae.
Certaines de ces unités, a-t-elle expliqué dans une déclaration à la MAP, ont été rappelées à l’ordre pour s’assurer que leurs rejets sont conformes aux normes requises et de se conformer au cahier des charges de l’étude d’impact sur l’environnement.
Des échantillons d’émissions ont également été envoyés au laboratoire pour analyse, outre la création de trois stations mobiles pour mesurer le degré de pollution de l’air.
Devant la persistance du phénomène, la commission a multiplié les opérations de contrôle et tournées d’inspection et ses soupçons se sont portés sur les foyers d’incinération illégale des carrosseries et des pneus pour récupérer les fils de cuivre.
 Plusieurs endroits de la ville où ont été constatés ces foyers d’incinération en plein air ont été ainsi ratissés et les personnes impliquées dans ces actes arrêtées et poursuivis en justice, selon le chef du service environnemental à la wilaya, Lhcen Ben Mhamdi, qui a fait état de l’organisation en parallèle d’une campagne de sensibilisation des populations aux dangers de tels actes et leur non-conformité avec les textes juridiques sur l’environnement.
Toutefois, et malgré les actions entreprises pour mettre fin à ces pratiques, le phénomène de la poussière noire n’a pas pour autant disparu, ce qui a poussé la commission à faire appel à un laboratoire spécialisé pour procéder à des analyses de cette poussière, en plus de la création d’une commission permanente pour le contrôle des unités industrielles.
Dans ce cadre, souligne le chef du service régional d’environnement, Leila Founty, l’apparition par intermittence de la ‘’fumée noire’’ a incité les services concernés à la mise en place de trois stations supplémentaires de surveillance de la qualité de l’air, la fermeture de quatre décharges publiques illégales et la création de nouvelles décharges à Mahdi, Souk Larbaa, Sidi Taybi et à Moulay Bousselham, en plus du contrôle des Hammams traditionnels pour les encourager à respecter les règles environnementales.
Mme Founty s’est félicitée, dans ce cadre, de l’implication du ministère délégué en charge de l’Environnement dans toutes les décisions et initiatives prises pour la recherche de résultats tangibles dans la lutte contre ce phénomène.
Pour sa part, Maati Madani, de l’Association Al-Gharb pour la préservation de l’environnement, a indiqué qu’en dépit d’une baisse remarquable de la cadence de la ‘’fameuse’’ poussière noire ces derniers temps, des doutes planent toujours autour de certaines unités polluantes, dont la centrale thermique qui utilise le fuel industriel.
Il a, par ailleurs, fait savoir que les résultats des analyses du laboratoire mobile mis en place pour mesurer le degré de pollution de la fumée noire, ‘’rassurant’’ selon les autorités, ‘’ne sont pas basés sur des données techniques et scientifiques précises’’ qui respectent les normes internationales en la matière.
M. Madani a outre mis l’accent sur la nécessité d’accorder une importance accrue aux espaces verts dans tous les plans d’aménagement de la ville, dans l’objectif de favoriser la respiration de l’air frais.
En effet, selon une récente étude mondiale sur l’environnement, les polluants atmosphériques causent la mort de plus d’un million de personnes par an et de nombreuses maladies graves, ainsi que la perte de plus de 5.000 millions de dollars par an en raison de l’impact de la pollution de l’air sur les cultures et les plantes agricoles.
 

Jawad Touiwel (MAP)
Jeudi 2 Octobre 2014

Lu 3533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs