Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le pharaon déchu, entre la maladie et le tribunal




L'ex-président Hosni Moubarak, dont le procès s'est ouvert mercredi au Caire, a régné pendant trente ans sur l'Egypte en pharaon courtisé par les occidentaux, avant d'être renversé en février par une révolte populaire de 18 jours.
Ses portraits avantageux ont été décrochés des bâtiments officiels, et aujourd'hui les marchands de souvenirs de la place Tahrir au Caire vendent des caricatures de lui grimaçant ou hagard.
Avant sa comparution devant le tribunal, allongé sur une civière, il n'était pas apparu en public depuis sa démission le 11 février, ni depuis sa résidence de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge, où il s'est d'abord rendu, ni depuis l'hôpital de cette ville où il a été admis en avril à la suite d'un problème cardiaque.
L'assassinat par des islamistes du président Anouar el-Sadate permet en 1981 à cet ancien commandant de l'armée de l'air d'accéder à la tête de l'Egypte, où personne ne prédit à l'époque beaucoup d'avenir à cet homme sans charisme.
Réputé pragmatique, mais de plus en plus coupé du peuple et orgueilleux, il s'appuie sur un redoutable appareil policier et un parti à sa dévotion pour étendre son emprise et régner sans partage sur le pays pendant trois décennies.
Le maintien contre vents et marées des accords de paix conclus en 1979 avec Israël et sa réputation de modéré au sein du monde arabe valent à son régime autocratique les faveurs de l'Occident, en particulier des Etats-Unis dont il restera l'allié indéfectible.
Avec sa silhouette trapue, sa chevelure toujours drue malgré l'âge et son regard souvent caché par des lunettes de soleil, M. Moubarak était devenu au fil des ans une figure familière des réunions internationales.
Il s'est aussi montré un adversaire résolu de l'islamisme radical façon Al-Qaïda, mais sans parvenir à enrayer la montée du mouvement conservateur des Frères musulmans, aujourd'hui la force politique la mieux organisée d'Egypte.
La politique d'ouverture économique suivie dans les dernières années de sa présidence a valu à l'Egypte une amorce de décollage économique remarqué, mais aussi une aggravation des inégalités, du mécontentement social et de la corruption.
Au cours de sa longue carrière, il a échappé à plusieurs tentatives d'attentat et n'a jamais levé l'état d'urgence en vigueur tout au long de sa présidence.
Selon son avocat, il souffre d'un cancer de l'estomac, mais l'information n'a pas été officiellement confirmée. En juillet, Me Farid el-Dib a assuré qu'il était tombé dans un "coma complet", mais là encore il n'y a pas eu de confirmation.
D'autres sources l'ont décrit comme dépressif ou incapable de marcher, mais sans donner plus de précisions.
En mars 2010 il avait déjà été hospitalisé en Allemagne pour une ablation de la vésicule biliaire et le retrait d'un polype du duodénum.
Né le 4 mai 1928 dans une famille de la petite bourgeoisie rurale du delta du Nil, Mohammed Hosni Moubarak a fait ses preuves dans l'armée, jusqu'à devenir commandant en chef des forces aériennes, puis vice-président en avril 1975.
Hosni Moubarak est marié à Suzanne Thabet, qui fut très influente dans son entourage.

AFP
Jeudi 4 Août 2011

Lu 343 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs