Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le pétrole toujours sur la pente descendante

Selon le CMC, la baisse des prix des hydrocarbures se poursuivra de plus belle




Tous les indicateurs prédisent une baisse des prix du pétrole qui se poursuivra, à moyen terme. En effet, selon les dernières préconisations du Centre marocain de conjoncture (CMC), cette conjecture est due à la production pétrolière mondiale qui continue de dépasser la consommation ainsi qu’aux prix du pétrole qui ont encore chuté ces derniers mois, suite notamment aux hausses soutenues de la production des pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Ainsi, dans son dernier spécial portant sur la «Tendance de la croissance économique en 2016», l’institution de recherche et d'études macroéconomiques développe dans son axe « Le marché du pétrole: les cours resteront bas en 2016 » que le Fonds monétaire international, après avoir analysé les similitudes avec l’épisode de baisse des prix de 1985-86, a conclu que les cours du pétrole resteront relativement bas pendant quelque temps. Les analystes du CMC soulignent, à ce titre, que le FMI prévoit une baisse des cours de 17% en 2016 après une chute de 47% en 2015 notant que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit, pour sa part, que les prix du pétrole demeureront bas au cours des cinq prochaines années en raison des réserves abondantes et du déclin de la demande dans les pays industrialisés.  
Ceci étant, en ce qui concerne le panel qui s’interroge sur l’impact de la libéralisation des prix des produits pétroliers, dans le Spécial l’on explique que cette libéralisation qui est opérationnelle dans le Royaume depuis le début du mois de décembre 2015 est une étape stratégique dans la réforme de la Caisse de compensation. «Cette réforme aura certainement des retombées sur l’efficacité économique des acteurs et exposera les consommateurs directement aux risques du marché international des hydrocarbures», indiquent les experts du CMC précisant que la réussite de ce chantier dépendra amplement de plusieurs facteurs. Néanmoins, ils relèvent que le facteur le plus important reste certainement le réseau de distribution des hydrocarbures dévoilant, dans ce cadre, que le jeu de la concurrence dans ce secteur sera capital dans la fixation des prix des produits pétroliers. Et de conclure que la transmission des variations des prix des produits pétroliers dépendra largement de l’efficacité de ce réseau, de sa réactivité et de sa concurrentiabilité.
En outre, l’autre pivot du Spécial et non des moindres qui s’intéresse aux «perspectives 2016: forte contraction du cycle de croissance» a eu le mérite de démontrer que les orientations de l’activité économique en ce début d’année annoncent une forte contraction du cycle de production. Ainsi, la même source fait savoir que le déficit pluviométrique particulièrement sévère au cours des derniers mois pèsera lourdement sur les performances du secteur agricole, les revenus et la demande.
Et de faire observer que la perspective de contraction de l’activité sera d’autant plus marquée car le secteur non-agricole, faisant face à un affaiblissement de la demande tant au plan interne qu’externe, ne sera, finalement, que d’un apport limité pour compenser le déficit prévisible de production. L’on fait aussi état de même source d’un rythme de croissance qui ne pourra, dans ce contexte, dépasser 1,2% mettant en garde que cette perspective qui implique un repli-contraction de la croissance estimé à 3,8 points par rapport à l’exercice 2015 aura d’importantes répercussions sur les revenus, les niveaux de vie et l’emploi. C’est dire que 2016 s’annonce mal entraînant dans son sillage des Marocains d’ores et déjà mal en point.

Meyssoune Belmaza
Jeudi 11 Février 2016

Lu 1196 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs