Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le personnel de l’ONEE saisit le chef du gouvernement

La FDT demande que fin soit mise à l’injustice créée par le regroupement ONE-ONEP




Le personnel de l’ONEE saisit le chef du gouvernement
Toutes les portes semblent s’être fermées devant les représentants syndicaux de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Particulièrement depuis que l’Etat a décidé de régler le problème du gouffre financier qu’était devenu l’ex-ONE en fusionnant avec l’ONEP qui, lui, semblait avoir gardé la tête hors de l’eau. Une décision qui n’a pas été précédée ni suivie de la nécessaire prise de mesures d’accompagnement afin que cette fusion puisse aboutir sans dommages collatéraux. A preuve, le syndicat démocratique des employés de l’ONEE-Branche Eau, affilié à la FDT, ne cesse d’exprimer haut et fort son mécontentement. Il vient, en effet, de saisir le chef du gouvernement pour lui faire part de sa déception quant à la situation malsaine  qui y prévaut et de ses revendications.
Contacté par nos soins, Mohamed Doukkali, secrétaire général dudit syndicat, nous a déclaré que c’est la confusion totale qui règne dans l’Office et parmi l’ensemble du personnel des deux Offices et la situation est davantage floue particulièrement pour les retraités de la Branche Eau qui ne savent plus où donner de la tête.
«Bien que nous ayons fondé de grands espoirs sur la réunion, en septembre dernier, du Conseil d’administration de l’ONEE, les résultats de ce dernier n’étaient pas à la hauteur de nos attentes», a-t-il fait savoir.
Et pour cause. «Au moment où l’on s’attendait à ce que les travaux de ce Conseil portent sur les  différentes revendications matérielles du personnel de l’ex-ONEP,  ils ont été consacrés principalement à la présentation du bilan des réalisations de l’ONEE au titre de son premier exercice 2012 et le plan d’équipement 2013-2017 », a tenu à préciser, non sans amertume, le responsable syndical .
Pour faire sortir l’Office de cette impasse,  la lettre envoyée, en 2012, au chef du gouvernement sollicitant son intervention  est restée sans réponse jusqu’à ce jour et les correspondances  adressées à la Direction générale, pour l’ouverture d’un dialogue sérieux, n’ont pas eu d’écho favorable, a-t-il poursuivi.
Pour ce qui est des revendications, Mohamed Doukkali  a tenu à souligner que depuis le regroupement des deux Offices,  le Syndicat démocratique des employés de l’ONEE-Branche Eau, n’a cessé de demander à doter l’Office d’un nouveau statut garantissant les mêmes droits, salaires et avantages au personnel des deux entités, particulièrement celle de la Branche Eau qui s’estime dévalorisée matériellement et surtout moralement.  
Concernant les revendications du  SDEONEP, elles portent, entre autres, sur la promotion  exceptionnelle et immédiate des employés victimes du statut actuel datant de 1988, l’annulation  des échelles inférieures, à l’instar des employés de l’ONE,  la démocratisation du Comité des œuvres sociales ainsi qu’ une répartition définie des responsabilités à même de garantir les principes d’égalité des chances et de transparence, et ce conformément aux dispositions de la Constitution.

Larbi Bouhamida
Vendredi 1 Novembre 2013

Lu 752 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs