Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le patron de l’OFPPT porte plainte pour agression supposée : Trois arrestations parmi les protestataires




Le patron de l’OFPPT porte plainte pour agression supposée : Trois arrestations parmi les  protestataires
Depuis plus de six mois que dure le conflit social de l’OFPPT, on ne semble décidément pas en voir une issue favorable ni pour la partie opposante ni pour celle prenante. Chaque jour que Dieu fait donc, la tension monte crescendo  et le mercredi dernier illustre parfaitement la situation tendue  et l’état des hostilités entre les différentes parties. Ce qui a d’ailleurs conduit Larbi Bencheikh et Halim Hallam, respectivement D.G et directeur des ressources humaines, à porter plainte auprès des services de la Police judiciaire de Hay Mohammadi-Aïn Sbaâ.  Tout a commencé devant le siège de l’OFPPT, quand l’action pacifique a fait place au tumulte du simple fait que le directeur général est apparu à l’entrée des locaux de l’OFPPT, lors de sa sortie vers quatorze heures. Cela a dégénéré  ensuite en échauffourée. Ainsi donc, la seule présence de Larbi Bencheikh devant les locaux de l’Office de formation professionnelle et de la promotion du travail a provoqué un véritable soulèvement des grévistes. Lorsqu’il est sorti, les contestataires ont brandi banderoles et autres bannières revendicatives, ce qui apparemment n’a pas été du goût du service de sécurité qui s’en est pris violemment aux protestataires selon ces derniers.
 Il s’en est suivi quelques accrochages et il a fallu  l’intervention des forces de l’ordre pour calmer la situation. Trois personnes parmi les grévistes ont été arrêtées  par les services de la Police judiciaire de Hay Mohammadi-Aïn Sbaâ puis après avoir passé une nuit dans  les locaux du 5ème Arrondissement, elles ont été déférées  hier jeudi au tribunal de première instance de Casablanca.  Elles devaient comparaître pour trouble à l’ordre public et autres accusations.
Par ailleurs, lors de ces troubles, un manifestant a tenté de s’immoler, sauvé fort  heureusement par ses compagnons de fortune ou d’infortune. Une  dame parmi les manifestants a été assez sérieusement blessée au cours de la bagarre et son état a nécessité des soins à l’hôpital Mohammed V où elle a été conduite en ambulance.  Dans ces mêmes colonnes, on avait appelé au dialogue pour régler ce litige qui n’a que trop duré.

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 27 Janvier 2012

Lu 1475 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs