Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le patrimoine musical féminin célébré à El Jadida : Les talents de femmes à l’honneur




En matière d’originalité-reconnaissance, on n’aura pas fait mieux pour saluer une fois encore le mérite de la femme dans un domaine où elle aura rapidement briser les barrières du machisme, élever sa voix et exprimer l’un des nombreux talents que nul ne peut aujourd’hui lui contester : chanter, distiller le bonheur en musique autour des siens.
Pour mieux apprécier les talents de la femme en matière de chants, se faire une idée sur sa contribution à l’édification du patrimoine musical marocain et savourer de bons moments de détente à son écoute, plusieurs communes rurales relevant de la province d’El Jadida accueilleront, du 1er au 15 juillet prochain, une manifestation assez particulière et faisant la part belle au patrimoine musical féminin.
Pour sa deuxième édition, le Festival   Al Maya  a invité plusieurs troupes d’artistes en provenance du Maroc et de l’étranger à venir témoigner de la richesse musicale féminine dans plusieurs communes rurales telles que Oulad Amrane, Koudiat Bni Dghough, Tamda et  Kridid, Lahkakcha.
Rien n’à voir avec la fête des mères ou  celle de la femme que la communauté mondiale a du reste définitivement adoptée. Ici, ce n’est pas seulement  la femme en soi que l’on célèbre, mais aussi et surtout ce don qu’elle porte depuis des lustres. Et qu’elle a su préserver au fil du temps, sans jamais céder. Tant mieux, puisque les organisateurs de cette initiative comptent sur elle et sur ce talent qu’on évoque peu ou presque jamais, pour revivifier et développer le patrimoine culturel des Doukkala, notamment le patrimoine oral et musical traditionnel.
Pour ceux qui ne seraient pas encore à la page, il est important de savoir que le patrimoine de chants de femmes comporte des spécificités qui méritent un hommage exemplaire. D’autant plus que ces artistes femmes contribuent à pérenniser ce patrimoine authentique tant réclamé et auquel nous tenons tous. Quoi donc de plus normal que de saluer cette importante et très significative contribution à travers une manifestation qui, d’une certaine manière, entend œuvrer à la promotion des artistes femmes sur les plans national et international.
On peut déjà dire que l’occasion sera belle pour les habitants des communes devant abriter ces festivités, qui pourront danser sur les notes des troupes féminines marocaine telles la troupe Al Maya d'Oulad Amrane, les artistes Hadda Ouakki, Al Aïta Aïssaouia, Al Aïta Jilaliya,   Latifa Al Hassnaouia, le groupe Ouled Ben Agida et la troupe Tisghnas Imazighen.
Et parce que la fête ne se limite pas seulement à la danse et à la musique, le public sera convié à plusieurs autres activités comme des expositions, ateliers d'arts plastiques, spectacles de tbourida et de fauconnerie. Mais aussi, à des cérémonies traditionnelles, des conférences-débats et deux colloques sur "Les questions de préservation et de conservation du patrimoine populaire", "Les enjeux de la qualification et de l'emploi des expertises héritées".
Un hommage sera également rendu à l'artiste plasticienne marocaine Fatna Leghbouri lors de cette édition. 

ALAIN BOUITHY
Jeudi 18 Juin 2009

Lu 287 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs