Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le parti de la droite anti-immigration remporte les élections fédérales en Suisse

Le Parti socialiste finit second avec une légère hausse de 0,1% mais perd trois sièges




L'Union démocratique du centre (UDC), parti de la droite anti-immigration, a remporté les élections fédérales de dimanche en Suisse, confortant sa place de premier parti politique du pays.
Selon une décompte définitif diffusé par la Radio Télévision Suisse (RTS), l'UDC a remporté 29,4% des suffrages. En 2011, l'UDC avait obtenu 26,6% des voix et les sondages lui prédisaient environ 28% des suffrages.
Après l'avancée de l'UDC, couplé à celle du Parti libéral-radical (PLR), favorable aux milieux d'affaires, les commentateurs évoquaient lundi matin un "Rechtsrutsch", un glissement vers la droite du paysage politique suisse.
La campagne électorale a été dominée par le thème de l'immigration en Europe face à l'afflux de réfugiés en provenance du Proche-Orient et d'Afrique du Nord.
"Le vote a été clair", a déclaré le président de l'UDC Toni Brunner à la télévision. "Les gens s'inquiètent de l'immigration de masse en Europe".
Selon la RTS, l'UDC gagnerait onze sièges pour totaliser 65 élus au Conseil national, la Chambre basse du Parlement qui compte 200 élus.
Le Parti socialiste finit deuxième avec une légère hausse de 0,1 point de son pourcentage de voix (18,9%), mais perdrait trois sièges, à 43.
Le PLR, troisième parti du pays derrière le Parti socialiste, en gagnerait trois, avec 33 élus.
Le système de démocratie directe, qui permet aux Suisses de se prononcer lors de "votations" (référendums populaires) sur les grandes questions politiques, quelle que soit la composition de l'Assemblée fédérale (Parlement), tend cependant à réduire l'importance du scrutin.
Il y a vingt mois, en février 2014, les électeurs suisses ont voté à une courte majorité une "initiative" soutenue par l'UDC en faveur de la réintroduction de quotas d'immigration avec l'Union européenne. Ce résultat oblige le gouvernement à transformer cette initiative en loi dans un délai de trois ans.
Le parti de droite ne compte qu'un ministre au sein du Conseil fédéral, le gouvernement helvétique, celui de la Défense, de la Protection de la population et des Sports, Ueli Maurer. L'UDC aimerait y avoir un deuxième représentant.
"Je demande solennellement que les trois plus grands partis aient chacun deux sièges et que le quatrième en ait un", a déclaré Toni Brunner.
Malgré sa victoire annoncée, les spécialistes jugent peu probable que l'UDC soit en mesure de chasser du ministère des Finances Eveline Widmer-Schlumpf.
Au Conseil des Etats (Chambre haute), qui compte 46 membres, un second tour aura lieu dans 19 circonscriptions. L'UDC, qui n'y est que la quatrième force, devrait se contenter de conserver ses cinq sièges. Le Parti socialiste devrait en perdre cinq pour tomber à six.
L'Assemblée fédérale choisira en décembre les sept membres du Conseil fédéral.




 

Mardi 20 Octobre 2015

Lu 185 fois


1.Posté par denis hofmann le 19/10/2015 18:55
Comme d'habitude, comme partout, Suisse, France, Allemagne, Angleterre réunies, dès que la situation va mal, on se trourne vers les partis qui ont les solutions à tout. Les partis extrémistes d'abord. Qui, en Suisse, à coup d'innitiatives, ne ratent pas une occasion de retourner le fer au feu. Et le pire, c'est que les électeurs les croient. Faut les comprendre, dès qu'un sujet est saisi par un de ces partis, aucun des autres n'ose aborder la même problématique sous un angle différent. Ce n'est pas sur la montée du populisme qu'il faut gloser mais sur la lacheté ou l'indifférence des autres partis à les affronter franchement sur leurs sujets favoris.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs