Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le partenariat social, un véritable potentiel pour la croissance économique au Maroc


le CESE a organisé une table ronde sous le thème «Le partenariat social: une perspective pour un nouveau modèle de croissance».



Le partenariat social, un véritable potentiel pour la croissance économique au Maroc
Le partenariat social constitue un véritable potentiel pour la croissance économique au Maroc, a affirmé, mercredi à Rabat, le secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Driss Guerraoui.
«Le partenariat social se veut un véritable vecteur de croissance économique dans notre pays en raison du potentiel à la fois de création de richesse et de promotion de l'emploi, mais aussi de la mise en œuvre d'activités solidaires, relevant notamment du domaine de la pauvreté, de l'éducation et de la santé ainsi que d'autres secteurs stratégiques importants pour le quotidien du citoyen», a souligné M. Guerraoui, dans une déclaration à la MAP en marge d'une table ronde organisée par le CESE sous le thème «Le partenariat social: une perspective pour un nouveau modèle de croissance».
Il a relevé par la même occasion la nécessité d'assurer l'efficience économique des différentes actions sociales menées en vue de garantir un partenariat social susceptible de répondre efficacement aux attentes des citoyens marocains.
«Le Maroc a une longue tradition en matière d'entrepreneuriat social, d'économie sociale et solidaire qu'il convient d'accompagner par la sensibilisation, à travers la formation et une meilleure gouvernance des institutions œuvrant dans ce domaine» a-t-il ajouté.
Le secrétaire général du CESE a, en outre, déploré la pénurie d'informations relatives aux associations, mutuelles et coopératives militantes dans le domaine, relevant la nécessité d'évaluer l'impact de leurs actions sur le plan social, les dysfonctionnements dont elles souffrent et les défis auxquels elles sont confrontées. «Nous disposons que de très peu d'informations sur les acteurs de l'économie sociale et solidaire et leur contribution notamment en matière de création d'emploi et de génération de richesse (...) Comme défis, nous devons relever ce déficit de connaissance, renforcer la capacité institutionnelle de la gouvernance et garantir un financement approprié à ces institutions», a-t-il dit.

MAP
Vendredi 1 Février 2013

Lu 277 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs