Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le paiement par cartes bancaires fait florès au Maroc

Les transactions réalisées par les porteurs marocains à l’étranger demeurent assez faibles, selon BAM




Le mode de paiements par cartes a la cote dans le Royaume. Preuve en est, le total d’opérations, que ce soit sur GAB ou en ligne, s’est établi à 34 millions en 2015, pour une valeur de 16,6 milliards de dirhams (MMDH), soit une hausse de 14% en nombre et 13% en valeur. En effet, à en croire Bank Al-Maghrib (BAM), cette progression est principalement attribuable à l’accroissement des paiements de proximité à travers les Terminaux de paiement électroniques (TPE), avec 27,7 millions d’opérations en hausse de 20% par rapport à l’année précédente, pour une valeur de 15 MMDH (+14%).
Ainsi, dans son rapport annuel sur les systèmes et les moyens de paiement et leur surveillance de 2015, BAM explique qu’avec une part de 82% des transactions effectuées, les opérations sur TPE représentent l’essentiel des paiements réalisés par cartes bancaires en 2015, soit 4% de plus par rapport à l’exercice 2014, suivies par les paiements sur GAB, avec une part de 10% contre 14,5% en 2014.
«Rapporté aux paiements effectués par les moyens traditionnels, le nombre de paiement par cartes s’est ainsi établi à 35% contre 33% en 2014 et 31% en 2013», fait ressortir la même source.
Et de souligner, toutefois, qu’en dépit de cette évolution, le ratio de paiement des porteurs marocains au Maroc reste très bas, ne dépassant pas 12,53% en nombre et 7,29% en valeur à fin décembre 2015.
Le rapport fait également savoir que les retraits d’espèces continuent de représenter l’essentiel des opérations effectuées par le biais des cartes bancaires, notant que le nombre de retraits effectués au Maroc par des cartes émises ou gérées par les établissements de crédit marocains a ainsi atteint en 2015, 236 millions d’opérations correspondant à une valeur cumulée de près de 206 MMDH, contre 219 millions d’opérations correspondant à une valeur de 188 MMDH en 2014.
De même, la banque centrale fait état de transactions réalisées par les cartes internationales au Maroc, qui ont totalisé 12,8 millions d’opérations pour une valeur de 18,9 MMDH, soit une légère hausse par rapport à leur niveau de 2014 (12,3 millions d’opérations correspondant à une valeur de 18,4 MMDH).
En outre, l’on signale de même source que les transactions réalisées par les porteurs marocains à l’étranger demeurent assez faibles mais ont, pourtant, connu une évolution significative de 59% correspondant à 1,2 million d’opérations en 2015 contre 780.707 en 2014 et de 52% en valeur avec 1,9 MMDH à fin décembre 2015 contre 1,2 MMDH en 2014.
Et d’indiquer que cette évolution est essentiellement due à l’augmentation de l’encours de cartes à validité internationale puisqu’elle enregistre un nombre total de 363.416 cartes contre 221.538 en 2014, soit une évolution de 64%.
Néanmoins, le rapport tient à mettre en exergue que contrairement au comportement des porteurs marocains au Maroc, l’essentiel des transactions réalisées avec ces cartes a concerné des opérations de paiement pour un montant de 1,5 MMDH correspondant à un ratio de paiement de 78,98% en valeur et 86,38% en nombre.
Par ailleurs, la Banque centrale a également mis la lumière sur la croissance des échanges interbancaires des moyens de paiement transitant par le système interbancaire marocain de télé-compensation (SIMT), enregistrée les années précédentes qui s'est poursuivie en 2015, atteignant 65,7 millions d’opérations contre 61,3 millions en 2014, en hausse de 7%.
Toujours dans le même rapport, l’on souligne que les capitaux compensés se sont élevés à 1.630 MMDH en 2015, enregistrant une progression de 9,2% par rapport à 2014.
Et de révéler, aussi, que le nombre des échanges des instruments de paiement a varié entre 4,6 et 6,4 millions d’opérations au cours de l’année 2015 pour se hisser en décembre à 6,4 millions, consécutivement à l’évolution de l’activité saisonnière et aux paiements des impôts et taxes au quatrième trimestre, ajoutant qu'en moyenne mensuelle, le volume des échanges a atteint 5,5 millions d’opérations.
De leur côté, les virements se sont accrus d’un exercice à l’autre, note BAM dévoilant que leurs proportions en nombre ont progressé de 31% à 39% au titre de la même période. Quant aux virements en provenance de l’étranger, BAM stipule qu’ils se sont maintenus à 0,9% aussi bien en volume qu’en montant.

Meyssoune Belmaza
Samedi 3 Septembre 2016

Lu 1546 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs