Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le nouvel élan de l’UPA : Un plan d’action commun à toutes les causes arabes




Ainsi que nous l’avions écrit dans notre édition d’hier, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a été désigné nouveau président de l'Union parlementaire arabe (UPA), mardi à Rabat, lors de la session de clôture de la 24ème Conférence de l'Union dont les travaux ont été marqués par la présentation d'un rapport relatif à l'activité de l’Union et du comité exécutif, d’un rapport sur la situation de l’Union et ses activités depuis la 23ème Conférence et l’adoption des rapports de la 20ème et la 21ème sessions du comité exécutif.
Les conférenciers ont également débattu en session plénière de la situation actuelle dans le monde arabe, des différents défis auxquels font face les pays arabes et des actions communes pour y remédier.
En marge de cette conférence, les commissions permanentes relevant de l’Union ont tenu leurs réunions. Il s’agit de la commission des affaires politiques et des relations parlementaires, de la commission des affaires financières et économiques et de la commission chargée des affaires de la femme et de l’enfance.
L’UPA, rappelle-t-on, est une organisation parlementaire arabe composée de groupes parlementaires représentant tous les Parlements et assemblées arabes, abstraction faite de leurs différents modes de représentation et de fonctionnement.
Elle a été créée à la suite de la guerre d’octobre 1973 contre Israël. Sa création fut le résultat de l’expression de la solidarité arabe et des actions arabes conjointes qui ont encouragé la coopération arabe dans les institutions politiques, professionnelles et autres institutions. Son assemblée constitutive s'est réunie à Damas du 19 au 21 juin 1974 avec la participation de représentants des Parlements des pays arabes suivants : Bahreïn, Egypte, Jordanie, Koweït, Liban, Mauritanie, Palestine, Soudan, Syrie et Tunisie.
Son assemblée constitutive a adopté trois documents essentiels, à savoir la déclaration constitutive, les statuts de l'Union et le règlement intérieur.
Ses objectifs visent à renforcer les contacts et promouvoir le dialogue entre les parlements arabes en vue de coordonner leurs activités, de les unir dans une action commune dans les domaines variés et d’échanger leurs expériences législatives.
La coordination des activités des Parlements arabes dans divers forums internationaux et avec les différentes organisations régionales, en particulier dans le cadre de l’Union interparlementaire, la  mise en lumière des causes communes arabes sur les plans national arabe et international  et l’adoption des résolutions et des recommandations à cet effet, le renforcement des concepts et des valeurs démocratiques, la coordination et l’unification de la législation dans les pays arabes et la consolidation de la coopération entre les peuples du monde en vue d’instaurer la paix basée sur la justice, font également partie des objectifs que l’UPA s’est assignés.
Ainsi, le renforcement de la solidarité arabe a-t-il toujours été l’une des préoccupations des parlementaires arabes. Découlant des circonstances critiques de la situation arabe et à la lumière des développements internationaux en cours, l’importance de la solidarité arabe devient comme une arme effective contre l’agression et  l’occupation.
Les conseils et les conférences de l’UIPA ont jeté les bases sur lesquelles la solidarité arabe devrait être fondée et ont dressé les plans concrets de la contribution des parlementaires arabes dans la réalisation de cette solidarité.
L’UPA maintient toujours des relations permanentes avec la Ligue des Etats arabes. Ces relations ont pour but de renforcer la coopération entre les deux organisations arabes dans les domaines d’une action arabe commune et de coordonner leurs activités avec les autres organisations régionales et internationales.
Ces relations ont été couronnées par la signature d’un accord de coopération et de coordination en vue de la réalisation de leurs tâches.
Elle maintient également de bonnes relations avec les autres organisations arabes telles que l’Union des journalistes arabes, l’Union des avocats arabes, l’Union des juristes arabes, l’Union des écrivains arabes, la Confédération internationale des syndicats arabes, l'Union de la jeunesse arabe, l'Organisation de la femme arabe, etc.


H.T
Vendredi 24 Mars 2017

Lu 839 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs