Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le nouveau Premier ministre chinois en Asie du Sud et en Europe




Le nouveau Premier ministre chinois en Asie du Sud et en Europe
Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, entame ce week-end son premier voyage à l’étranger depuis sa prise de fonction en mars qui le conduira en Inde, avec qui Pékin entretient un vieux différend frontalier, au Pakistan, allié traditionnel, et en Allemagne et en Suisse, où l’économie dominera les entretiens.
 Le voyage de Li fait suite à celui du président Xi Jinping, qui, à peine investi, s’était rendu en mars en Russie et dans trois pays africains, dont l’Afrique du Sud, pour participer à un sommet des principaux pays émergents (BRICS).
 Le chef du gouvernement de la deuxième économie mondiale arrivera dimanche à New Delhi, peu après un regain de tension sur la frontière entre les deux géants asiatiques, les Indiens ayant accusé l’armée chinoise d’avoir fait une incursion dans un territoire qu’ils revendiquent dans l’Himalaya.
 «Il y a quelques questions héritées de l’Histoire entre la Chine et l’Inde, dont la question frontalière», a reconnu lors d’un point de presse cette semaine un vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Song Tao.
La Chine et l’Inde, les deux pays les plus peuplés de la planète, comptent à eux seuls pour plus d’un tiers de la population mondiale. A titre de comparaison, les échanges entre la Chine et l’Union européenne se sont élevés l’an dernier à 546 milliards de dollars.
Mais les relations économiques de Pékin avec l’UE se sont récemment envenimées avec notamment la décision de Bruxelles d’imposer des droits de douane punitifs de 47% en moyenne aux producteurs chinois de panneaux solaires, accusés de bénéficier de subventions ou de vendre à perte.  
Avant Berlin, le Premier ministre chinois se rendra au Pakistan, allié traditionnel de Pékin, où l’ancien ministre Nawaz Sharif, chassé par un coup d’Etat militaire en 1999, a remporté les élections législatives et doit former un gouvernement.
 En Europe, Li Keqiang ira aussi en Suisse, avec laquelle la Chine négocie un traité de libre-échange.

AFP
Samedi 18 Mai 2013

Lu 135 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs