Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le nombre d’intoxications alimentaires ne cesse d’augmenter: Des aliments périmés distribués dans les camps de Tindouf




Le nombre d’intoxications alimentaires ne cesse d’augmenter: Des aliments périmés  distribués dans les camps de Tindouf
Le manque de nourriture, l’absence d’opportunités d’emploi et les mauvaises conditions de vie ont fait perdre patience aux résidents des camps de Tindouf. Les jeunes mécontents n’hésitent plus à jeter ouvertement la pierre à Mohamed Abdelaziz et à ses lieutenants. Des sit-in et manifestations de protestation ont été régulièrement observés devant le QG du Front Polisario à Rabouni. Ils ont redoublé d’intensité dernièrement suite au scandale relatif à la récente distribution d’aliments périmés ou avariés aux résidents et aux nombreuses intoxications dont ils étaient victimes.
Ainsi les camps de Dakhla et d’El Ayoun, distants, respectivement de  130 et 25 kilomètres de Rabouni ont enregistré le plus grand nombre de cas d’intoxications. Les services de prévention sanitaire étant inexistants, le nombre de victimes se multiplie chaque jour davantage et ces dernières souffrent le martyre faute d’infrastructures d’accueil et à cause du silence imposé par les responsables de la santé des camps qui veulent étouffer l’ampleur de cette catastrophe.  Alors devant un tel drame, les jeunes ne cessent de manifester leur ras-le-bol malgré la répression.
Leur mot d’ordre : «Aziz dégage, 40 ans de misère, ça suffit !». Face à pareille revendication, les forces du Polisario n’hésitent pas à tirer à balles réelles sur les manifestants et à imposer un black-out total.
La ville algérienne de Tindouf, jusque-là, unique contact avec le monde extérieur pour les habitations des camps, est désormais interdite aux populations sahraouies qui y venaient s’approvisionner en denrées alimentaires et recharger leurs téléphones portables. Comble de la désolation, le rapatriement par l’Espagne des rares volontaires restés après l’enlèvement à Rabouni des trois coopérants européens, accentue l’isolement de ces populations, désormais soumises à une féroce oppression et à une répression de plus en plus sanglante.

Ahmadou El-Katab
Mercredi 15 Août 2012

Lu 475 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs