Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le nécessaire renforcement du partenariat indo-africain




Le nécessaire renforcement du partenariat indo-africain
Le partenariat est la politique la plus pratique, la plus rentable et ayant le plus d’impact, autour de laquelle nous, gouvernements, organisations internationales et secteur privé, pourrons nous mobiliser. Dans un monde qui se caractérise par l’évolution rapide des technologiques, par des innovations dans le transport, la transformation des modes de conception, de production et de commercialisation des biens et services, c’est la mise en commun de nos ressources et l’exploitation de notre avantage comparatif qui nous permettra d’atteindre la taille et l’impact nécessaires à l’essor d’un secteur privé solide vecteur de transformation.
La notion de partenariat est centrale à l’International Trade Center (ITC). En tant qu’organisation conjointe de l’Organisation des Nations Unies et de l’Organisation mondiale du commerce, et étant la seule agence des Nations Unies ayant pour mandat de travailler avec les PME sur le terrain, notre mission centrale correspond à la mise en lien et à la création de l’expertise pour construire les capacités et créer les opportunités sur le marché.
Le commerce entre l’Inde et l’Afrique a augmenté de plus de 30 % par an entre 2005 et 2011, et on s’attend à ce que ce chiffre atteigne 90 milliards de dollars en 2015. L’Inde, après avoir été le 13ème plus grand exportateur vers l’Afrique en 2001, est devenue son 5ème fournisseur en une décennie. De même, l’Inde était le 14ème plus grand importateur d’Afrique il y a une dizaine d’années et est maintenant son 3ème client représentant près de 7% des exportations totales de l’Afrique. En d’autres termes, ce partenariat est un bon investissement qui porte ses fruits.
Les investissements hindous en Afrique dans les secteurs de la banque, des mines et des métaux, des projets de construction industriels, des télécommunications, de l’information et de la communication (TIC ), de l’énergie et de l’automobile, facilitent le transfert de technologie et la création d’emplois. L’Afrique a beaucoup à apprendre de l’expertise et du savoir hindous, en particulier en termes de TIC et de développement de solutions innovantes pour répondre aux priorités du secteur privé. De même, l’Inde a beaucoup à gagner en augmentant sa part sur le marché africain. Le continent reste en passe de devenir le miracle de croissance de ce siècle. Les statistiques montrent de plus en plus que, avec la montée de la classe moyenne en Afrique, la jeunesse dominant la démographie, le saut technologique et la montée progressive dans les chaînes de valeur mondiales, l’Afrique est le marché à convoiter et pourrait être, à certains égards le fournisseur de l’avenir.
Les gagnants nets seront les PME. Avec 1,3 millions de PME qui génèrent plus de 60 % de l’emploi et 50% de ses exportations totales, l’Inde connaît bien la valeur des PME. Elle comprend ce dont ont besoin les PME pour être en mesure de se développer : la facilitation effective du commerce, l’accès au financement, et des cadres réglementaires clairs et transparents. L’Afrique est un continent de PME, à la fois formelles et informelles. Ces PME sont l’épine dorsale de l’économie et les incubateurs des idées et des solutions innovantes. Elles créent des plates-formes pour aider les femmes à intégrer le monde des affaires et servent de terrain d’entrainement aux jeunes qui conduiront le développement du continent à l’avenir.
Il existe beaucoup de choses que les PME hindoues peuvent partager avec les PME africaines. Il y a des partenariats informels, le partage des connaissances, le mentorat, le transfert de technologie, en particulier dans le secteur agro-alimentaire, qui peut aider à résoudre les problèmes de sécurité alimentaire, et de nombreuses autres initiatives qui peuvent faire partie de ce partenariat. À ce titre on peut citer l’exemple du domaine des services. Tout le monde a entendu parler de « l’incroyable Inde». Maintenant, comment peut « l’incroyable Inde» partager son expertise pour créer « l’incroyable Afrique» ? Les services peuvent servir de fer de lance au développement socio-économique sur le continent africain, en particulier dans le secteur des TIC, soutenu par le projet de E-network panafricain de l’Inde qui offre des solutions de télé-enseignement et de télémédecine à près de 50 pays d’Afrique. Un autre aspect de la force de l’Inde est la technologie. L’Inde est le foyer de Jugaad ou «innovation frugale» (innovation de débrouillardise). Le partage par l’Inde de technologies appropriées, Jugaad ou non, n’est pas nouveau en Afrique.
Nous avons tous entendu parler de la présence massive de pompes à eau manuelles communautaires de l’Inde qui parsèment la campagne africaine. Un partenariat hindou-africain soutenu par la Jugaad se traduira par des opportunités découlant de l’adversité: la capacité à faire plus avec moins ; penser et agir avec souplesse pour trouver des solutions simples à des problèmes de plus en plus complexes, et surtout l’opérationnalité qui aide à éliminer la complexité.
 
* Directrice exécutive du Centre du commerce international.

Par Arancha González
Jeudi 8 Mai 2014

Lu 448 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs