Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le mot de passe de Marcelo de Souza

Le jeune Maroco-Brésilien quitte le ring pour le cinéma




Le mot de passe de Marcelo de Souza
Entre le sport et le cinéma, il n’y a qu’un pas. Le jeune Marcelo de Souza, féru des arts martiaux, l’a franchi sans rechigner et en toute responsabilité. 
Ce Toulousain d'origine maroco-brésilienne n’a pas attendu la fin de sa jeune carrière sportive, comme c’est souvent le cas dans sa profession, pour investir les plateaux du cinéma. Il signe un premier long métrage intitulé «Password» (Le mot de passe) alors qu’il apprend encore les ficelles du métier.
Ce changement de cap n’est pas le fruit du hasard. Il faut dire que depuis un certain temps, le jeune Toulousain de 23 ans manifestait le désir de se lancer dans un projet qui le comble. 
Puis, arriva ce jour où « un ami m'a dit que je devrais être cascadeur, du coup je me suis renseigné sur le monde du cinéma», a-t-il récemment confié au site Ladepeche.fr 
C'est donc à partir de ce moment-là que germa le projet d’un film qu’il voulait complet et mêlant intrigues, cascades et courses-poursuites, entre autres. 
Mais très vite, Marcelo de Souza apprendra à ses dépens que dans ce domaine, les choses ne sont aussi faciles qu’on le pense surtout pour le néophyte qu’il était. 
Parmi les nombreux écueils qui se dresseront devant lui, il y a d’abord la sempiternelle question du financement. Afin de parer à l’urgence et donner plus de chance à son projet, le jeune homme décide de porter plusieurs casquettes à la fois. C’est ainsi qu’il écrit, réalise, monte et joue en même temps dans « Passaword ». Un grand défi qu’il relève tant bien que mal.
Bien que ne connaissant absolument rien aux métiers de cinéma, il réussit l’exploit de les apprendre en un laps temps et de s’adapter aux réalités du secteur. Avec beaucoup de courage, d’abnégation et de volonté, il vient à bout du métier au point de maitriser le b.a.-ba d’une profession pas forcément ouverte au premier venu. 
Pour y parvenir, « je me suis renseigné jour et nuit sur Internet. Je n'y connaissais absolument rien, mais en quatre mois, j'ai beaucoup appris. Ensuite, j'ai visionné les plus gros box-offices du cinéma, et j'ai relevé tout ce qui manquait. Je voulais faire un film complet, tout en restant amateur », confie-t-il au site français.
Malgré cette prouesse, le Toulousain garde les pieds sur terre, persuadé qu’il n’est encore qu’un amateur. 
C’est ainsi que ce féru des arts martiaux, et grand fan du réalisateur français Luc Besson, qu’il présente d’ailleurs comme son modèle, parvient de fil en aiguille à concrétiser son projet. 
Si la nouvelle passion de Marcelo de Souza l’a finalement emporté sur le sport de combat, on ne peut  pour autant pas dire qu’il a complètement abandonné le sport qui, rassure-t-il, reste une de ses activités.  
Il faut dire que « le sport m'a beaucoup apporté, notamment au niveau de la maîtrise de soi et de l'esprit combatif. Pour moi, la vie est un combat, il faut s'entraîner pour passer toutes les étapes», explique-t-il. Sans oublier, par ailleurs, que son intérêt pour le sport remonte à son enfance.  En effet, Marcelo de Souza pratique les sports de combat depuis l’âge de huit ans. Mais, ce n’est qu’à 16 ans qu’il apprend véritablement le kick-boxing, avant de se mettre aux mixed martial arts (MMA), également appelé «arts martiaux assimilés».
Marcelo de Souza rejoindra-t-il un jour le cercle des sportifs devenus des stars de cinéma? L’avenir nous le dira. En attendant, on ne peut pas s’empêcher de saluer la volonté qui anime ce jeune Marocain et lui souhaiter un bel avenir.
Le long métrage plein d'actions devait être diffusé en France, et au Brésil. 

Alain Bouithy
Samedi 30 Août 2014

Lu 3551 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs