Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le modèle de développement de nos provinces sahariennes présenté devant l’ONU

Réunion de la 4ème Commission




 Le modèle de développement instauré dans les provinces du Sud pour un budget global de 7,8 milliards de dollars, touchant les secteurs économique, agricole, culturel et touristique, a été présenté, mercredi à New York, devant la 4ème Commission de la 72ème Assemblée générale des Nations unies.
Le nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud du Royaume, lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en novembre 2015, concerne une pléiade de secteurs, et met à contribution les ressources de l’Etat et celle du secteur privé, a souligné Mhamed Abba, vice-président de la région Laâyoune-Sakia-El Hamra.
Il touche notamment le secteur économique et industriel, l’agriculture et les pêches maritimes, le tourisme et la promotion de la Culture hassanie, les services de santé, l’éducation, la haute technologie, et les infrastructures, a-t-il précisé.
Cet élu local, originaire des provinces du Sud, a noté que le Conseil de la région projette de doubler le PNB local à travers le lancement de projets dans divers secteurs et la création de postes d’emploi.
Les élus du Conseil, a-t-il souligné devant un parterre de juristes, d’universitaires, d’experts en droits humains et d’acteurs associatifs, ont été démocratiquement choisis pour écouter les Sahraouis, partager leurs préoccupations, et assurer leur bien-être, “ce qui fait de nous les seules personnes habilitées à représenter légitimement les Sahraouis”.
Mhamed Abba a, par ailleurs, rappelé que, lors des dernières élections régionales et législatives, les provinces du Sud ont enregistré les taux les plus élevés de participation par rapport aux autres régions du Maroc.
La 72ème session de la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU a été marquée par des pétitions ayant mis à nu les violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf et le détournement par les dirigeants du Polisario des aides humanitaires destinées aux populations séquestrées dans ce territoire algérien, et mis en avant la pertinence du plan d’autonomie sous souveraineté marocaine pour résoudre définitivement le conflit autour du Sahara marocain.

Vendredi 6 Octobre 2017

Lu 869 fois


1.Posté par Cheham le 08/10/2017 11:06 (depuis mobile)
Tindouf n'est pas un territoire Algérie. Dites Tindouf tout court

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs