Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le massif de l’Adrar des Ifoghas fatal aux opérations de sécurisation


Dix soldats tchadiens tués dans le nord-est du Mali



Le massif de l’Adrar des Ifoghas fatal aux opérations de sécurisation
Dix autres militaires du contingent tchadien déployé au Mali ont été tués au combat dans le nord-est du pays lors d’opérations de ratissage contre les djihadistes retranchés dans le massif de l’Adrar des Ifoghas, non loin de la frontière algérienne, a annoncé dimanche l’état-major à N’Djamena. Vendredi, 13 soldats tchadiens avaient trouvé la mort dans ce secteur lors d’affrontements, selon un chef militaire de haut rang, aux abords d’une base militaire d’»une importance significative». «Au cours d’opérations de ratissage, les corps de 28 autres terroristes ont été découverts dans la zone des combats (...) Dix autres soldats tchadiens sont tombés», a précisé l’état-major tchadien dans un communiqué lu à l’antenne de la radio nationale. «Le bilan général des affrontements (...) et des opérations de ratissage qui ont suivi s’établit comme suit: 93 terroristes tués (...) dans les rangs ennemis. Nous déplorons 23 soldats tués et 30 blessés». A Gao, ville du Nord du Mali qui a été libérée de l’occupation djihadiste par les forces franco-maliennes, ces dernières ont exhibé devant la presse des armes et des munitions saisies depuis le début, le 11 janvier, des opérations visant à reconquérir le Nord du pays. Des centaines d’armes et des milliers de munitions étaient ainsi alignées à même le sol à l’aérodrome de Gao, où est basé le contingent français, sous un soleil de plomb. «Il s’agit d’une campagne visant à éliminer une fois pour toutes les djihadistes», a souligné le colonel Didier Dacko, qui commande les forces maliennes. «Lorsque les tirs cesseront, lorsque la population ne signalera plus de mouvements djihadistes, alors cela voudra dire que la situation s’est améliorée».
Le Tchad, qui ne fait pas partie de la Cédéao, a envoyé quelque 2.000 soldats au Mali où se trouvent aussi des contingents français et ouest-africains

Reuters
Mardi 26 Février 2013

Lu 304 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs