Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le marché des drones militaires devrait presque doubler d’ici 2024




Le marché des drones militaires et de sécurité devrait presque doubler d’ici 2024 et dépasser les 10 milliards de dollars, selon une étude de IHS-Jane’s publiée vendredi.
“Le marché global de défense et de sécurité pour les drones va croître de 5,5% par an au cours de la décennie, pour passer de 6,4 milliards de dollars actuellement à 10,4 milliards d’ici 2024”, selon cette étude, rapporte l’AFP.
“Ces systèmes sont bien établis, éprouvés au combat et sont un élément essentiel et en développement pour les futures opérations autour de la planète”, a jugé Derrick Maple, spécialiste des drones à la publication spécialisée Jane’s.
Selon le Jane’s, les Etats-Unis vont reprendre leur place de leader du marché à l’export cette année, devant Israël qui s’y était hissé en 2014. A eux deux, les deux pays représentaient 71% des exportations en 2014.
En 2015, les Etats-Unis devraient représenter 57% des exportations de drones et les deux tiers au cours des cinq prochaines années.
“Cette année et dans un avenir prévisible, la prévision est que les Etats-Unis vont reprendre une position significative de leader” avec les ventes du Predator de General Atomics ou du Global Hawk de Northrop Grumman.
L’industrie du drone en Europe occidentale, dont les ventes devraient s’établir à 1,3 milliard de dollars d’ici 2024, continue d’augmenter ses capacités dans l’objectif d’établir une base solide et de réduire sa dépendance aux drones américains et israéliens.
D’autres, comme la Chine, la Russie, l’Inde, la Corée du Sud ou le Japon, augmentent leurs investissements et leurs ventes devraient atteindre les 3,4 milliards de dollars d’ici 2024.
Selon Huw Williams, de la Jane’s International Defence Review, les drones “ont fait la preuve de leur utilité au cours de la décennie écoulée, principalement en Afghanistan”. “Les opérateurs tendent à présent à étendre les types de missions au-delà de la surveillance et la reconnaissance, et introduisent des systèmes d’armes électroniques et de renseignement sophistiqués, ainsi qu’une variété plus large de munitions”, ajoute-t-il.
“Avec la maturation des technologies, nous allons voir des drones de combat (Unmanned Combat Air Vehicles, UCAV, ndlr) entrer en service”, avec des capacités furtives, d’emport et d’armement améliorées.
“Ils opèreront aux côtés d’avions pilotés et pourront même les remplacer dans de nombreuses tâches”, a-t-il relevé, en estimant que ce type d’opération avec des aéronefs pilotés à bord aux côtés de drones seront de plus en plus cruciales et nécessaires.

Mercredi 7 Octobre 2015

Lu 509 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs