Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le marché de l'art nord-coréen, un pari sur l'avenir




Le marché de l'art nord-coréen, un pari sur l'avenir
Depuis 2005, Frans Broersen se rend en Corée du Nord les poches pleines de billets et en revient les valises pleines d'oeuvres d'art. Il pense désormais s'être assuré un marché de niche si spécialisé qu'il n'existe pas vraiment.
Ceux qui critiquent l'investisseur néerlandais l'accusent d'être un opportuniste plutôt qu'un véritable collectionneur et mettent en doute la qualité des oeuvres, pour l'essentiel des tableaux, qu'il a amassées au cours de sept voyages.
Frans Broersen raconte comment il a réussi à s'introduire dans les ateliers des plus grands artistes nord-coréens ou à rencontrer leurs veuves, distribuant des centaines de milliers d'euros en espèces sonnantes et trébuchantes. Avec pour résultat une collection d'environ 2.500 oeuvres contemporaines, dont certaines de peintres renommés comme Son U-Yong et Jung Chang-Mo.
Près de 150 d'entre elles sont exposées depuis jeudi en Corée du Sud au Centre Kintex, au nord de Séoul.
Frans Broersen, qui a créé une fondation avec deux associés néerlandais, reconnaît bien volontiers qu'il n'avait "jamais vu une oeuvre d'art nord-coréenne" avant de se rendre à Pyongyang. 
Et il ne cache pas ses motivations. "Nous voulons un retour sur investissement, nous ne sommes pas des philanthropes", dit-il à l'AFP. Il avait usé de la même stratégie au moment de l'effondrement de l'Union soviétique en 1991, achetant des oeuvres russes quand le marché s'ouvrait et les prix montaient en flèche.
"La collection représente un énorme investissement à long terme. Nous spéculons sur le fait qu'un jour, les deux Corées vont se réunifier, le marché s'ouvrir et la valeur des oeuvres grimper." Mais "pour le moment, il n'y a pas de marché parce que les oeuvres nord-coréennes ne s'échangent pas vraiment".
En Corée du Nord, le monde de l'art est très contrôlé. L'abstrait, jugé contre-révolutionnaire, n'existe pas. Les artistes sont classés par l'Etat, le plus haut label étant décerné aux "Artistes du peuple" comme Jung et Song.
Pour les spécialistes, les écueils sont nombreux.
"Le grand problème, c'est la provenance", dit Carey Park, expert à l'université nationale de l'héritage culturel de Corée du Sud.
Les artistes en vue reproduisent souvent leurs oeuvres les plus populaires, elles-mêmes copiées par d'autres artistes, afin qu'elles soient vues par davantage de monde. "C'est une des choses les plus distinctives du système nord-coréen", poursuit Carey Park, ajoutant qu'un grand nombre de toiles sont peintes pour plaire aux étrangers.
En conséquence, il est très difficile de trouver des oeuvres de qualité, à la provenance clairement établie et qui reflètent réellement la société nord-coréenne. 
Pour Koen De Cuester, spécialiste de l'art nord-coréen à l'université de Leyde aux Pays-Bas, le fait d'avoir un portefeuille bien garni ne remplace pas le savoir.
"Ce n'est pas parce qu'une oeuvre vient de Corée du Nord qu'elle est représentative de l'art nord-coréen", dit-il. "Ils produisent beaucoup de choses pour plaire aux goûts étrangers ou ce qu'ils croient être les goûts étrangers, et le mérite artistique de ces oeuvres est douteux même si elles sont très bien réalisées."
Le spécialiste donne l'exemple d'une des oeuvres exposées, qui dépeint une femme en bikini et un enfant en train de barboter dans l'eau. "Cette oeuvre ne serait pas montrée en Corée du Nord. C'est destiné exclusivement au marché étranger", dit-il.
Koen De Cuester estime à seulement deux ou trois le nombre de collections privées comprenant des oeuvres nord-coréennes de qualité. 

AFP
Jeudi 5 Février 2015

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs