Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le limogeage des entraîneurs en tout temps, une spécificité marocaine

Madih rejoint le lot des congédiés




Le limogeage des entraîneurs en tout temps, une spécificité marocaine
Pour les clubs marocains de football, il n’est jamais ni trop tôt ni trop tard de changer d’entraîneurs. A deux journées de la fin de la saison, le dernier coach à quitter ses fonctions est Mustapha Madih qui, d’après le communiqué du HUSA, la séparation a été à l’amiable.
Il faut reconnaître que Mustapha Madih a connu des moments difficiles avec le club gadiri qui n’a plus gagné le moindre match depuis l’entame de la phase retour du championnat Pro Elite 1. Dans un premier temps, il avait manifesté son intention de jeter l’éponge mais les dirigeants soussis ont tenu à ce que Madih aille jusqu’au bout de la saison. Scénario qui n’a pu prendre pour que le divorce soit consommé entre les deux parties. 
En attendant l’arrivée d’un nouvel entraîneur le mois prochain, les commandes techniques du Hassania seront assurées par les pompiers de service, Lahcen Bouilas et Abdelkabir Mezyane.
Le FUS n’est pas en reste, sauf que la séparation se veut cette fois-ci à la sauce professionnelle. Jamal Sellami, entraîneur du club depuis trois saisons, a annoncé son départ, mais une fois la saison terminée. Ce coach qui a réussi de si belles choses avec le club rbati ne chômera certainement pas longtemps pour trouver club employeur, que ce soit au Maroc ou du côté du Golfe. Les dirigeants du FUS n’ont pas laissé place à la rumeur pour désigner le successeur de Jamal Sellami qui sera Walid Rergueragui, l’ex-international marocain et adjoint du sélectionneur marocain, Rachid Taoussi.
Ce dernier se trouve lui aussi sur la sellette et son limogeage de l’AS FAR est plus qu’imminent. Taoussi, absent des entraînements du club sous prétexte de pépins de santé, est placé plus que jamais sur un strapontin et l’on parle depuis quelque temps de l’arrivée du technicien portugais, Jose Romao pour qui le football marocain n’a aucun secret et ce, après avoir entraîné les deux formations casablancaises, le Wydad et le Raja.
Par ailleurs, après la désignation des staffs techniques des équipes nationale A et locale, avec la nomination respectivement de Baddou Zaki et M’Hamed Fakhir, les fédéraux  sont en discussion avec Hassan Benabicha en vue de finaliser son contrat à la tête du Onze national olympique. Plusieurs clauses du contrat de Benabicha seront revues, de même qu’il serait obligé cette fois-ci de quitter son poste de directeur technique du WAC pour s’occuper pleinement des Olympiques qui aborderont les éliminatoires, zone Afrique, des JO de Rio en 2016.
Il convient de rappeler en dernier lieu que sur les seize clubs qui animent le championnat Pro Elite 1, seuls cinq ont maintenu leurs coaches, à savoir le MAT, le DHJ, le FUS, le KACM et le KAC. 

Mohamed Bouarab
Samedi 10 Mai 2014

Lu 3492 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs