Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le jubilé Dolmy renvoyé sine die

Les Argentins de Boca Juniors avaient exigé un vol en business class




Le jubilé Dolmy renvoyé sine die
Une fois de plus, serions-nous tentés de dire, le jubilé d’Abdelmajid Dolmy ne devrait finalement pas avoir lieu. En effet, après bien des rebondissements, c’est, ce coup-ci,  l’équipe de Boca Juniors qui ne jouera pas les Verts le 21 juillet au Complexe Mohammed V à Casablanca.
La raison : une affaire de tickets d’avion ou plus exactement de type de billets. Les Argentins ayant exigé à voyager en première classe et non en classe touriste, comme l’aurait prévu l’agence organisatrice de cet événement. Leur demande n’ayant pas été prise en considération, décision fut prise donc de ne point rallier le Maroc. Il n’est pas dit dans l’histoire si cette clause était partie prenante dans le contrat signé par les trois parties, Boca Juniors, le Raja et l’agence en question.
Dans le camp du Raja, on préfère tempérer en avançant juste le report de la rencontre à une date ultérieure qui déjà avait été avancée de dix jours puisque devant avoir lieu initialement le 31 juillet. Les Verts gardant toujours espoir que le jubilé de la légende du club et de la nation, Dolmy, aura bel et bien lieu à Casablanca contre ce même adversaire. En attendant, et à titre de consolation, le RCA devrait recevoir l’OCG Nice le 19 juillet en match amical.
Mohamed Boudrika avait pourtant avoir cru faire l’essentiel en écartant un rival et non des moindres vu qu’il s’agit du WAC. Les Rouges avaient fait des mains et des pieds pour jouer les Argentins à cette date « instead » le Raja, mais en vain. L’entourage d’Akram ayant même annoncé qu’un accord avec les organisateurs du match avait été arraché avant de se rétracter au profit de leur pire ennemi avançant qu’ils renonçaient volontiers pour le jubilé Dolmy nonobstant une somme de dédommagement de 600.000 DHS que très probablement et au vu de la tournure des choses, Akram et consorts ne verront jamais.
Le Maestro Dolmy devait percevoir pour cet énième jubilé reporté ou annulé, c’est selon, la somme de deux millions de dirhams alors que Boca juniors, le club où d’innombrables stars du ballon ont évolué à l’instar de Diego Maradona, en empocherait cinq. Il semblerait que cela ne soit là qu’illusion perdue. Dommage pour celui qui revêtit 156 fois le maillot national et qui compte l’un des meilleurs palmarès sinon le meilleur dont le Prix du fair-play de l’Unesco.

Mohamed Jaouad Kanabi
Samedi 6 Juillet 2013

Lu 544 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs