Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le holding minier du Groupe ONA tire son épingle du jeu : Managem réussit son retour à bonne fortune




Le holding minier du Groupe ONA tire son épingle du jeu : Managem réussit son retour à bonne fortune
Managem, holding minier du premier conglomérat du Royaume ONA, sort du trou et réussit, au terme de l’exercice 2009, un retour à bonne fortune, en dépit d’une conjoncture économique difficile. Grâce à l’augmentation des volumes des ventes en cuivre, argent et fluorine, couplée à l’amélioration de la parité de change dollar/dirham, le chiffre d’affaires du Groupe devait enregistrer une progression de 6,3% à 2.222,5 millions DH.
Côté exploitation, Managem est parvenu à réduire de 234 millions de DH ses charges générales d’exploitation et améliorer sa profitabilité. Le résultat d’exploitation s’établit à 81,5 millions DH contre un déficit de 286,2 millions DH en 2008. In fine, le résultat net part du Groupe –RNPG- inscrit une nette amélioration passant d’un déficit de 589,2 millions DH en 2008 à 22,7 millions DH en 2009.
D’après les analystes financiers de BMCE Capital Bourse, cette amélioration s’explique par :
La plus-value de cession des actions de SEMAFO, pour un montant global de 88 millions DH;
 La non récurrence de la charge de 204 millions DH liée à l’allègement du portefeuille de couverture en Or à Akka ;
Et la baisse de -66 millions DH des intérêts minoritaires suite à l’appréciation des résultats de CMG et de SMI.
En social, les revenus de Managem se déprécient de 7,2% à 110,4 millions DH suite à la diminution des prestations rendues aux filiales. Néanmoins, le résultat d’exploitation passe de -2,6 millions DH à 9,3 millions DH, tirant amplement profit de la réduction des investissements de recherche à l’international.
Intégrant la contraction de 133,7 millions DH du résultat financier (compte tenu de l’absence de distribution des dividendes en 2009), le résultat net se fixe à 7,8 millions DH contre 121,3 millions DH en 2008.
En termes de prospection, l’année 2009 a été marquée par un bilan de recherche plutôt favorable, permettant de mettre en évidence des réserves supplémentaires de (i) 432 tonnes métal d’argent à Imitter, (ii) de 551.320 tonnes de tout venant de réserves de fluorine, (iii) de 2 666 824 tonnes de tout venant de ressources et réserves de cuivre ainsi que (iv) la confirmation d’une ressource de 45 600 tonnes métal de cobalt et de 79 000 tonnes métal de cuivre.
BMCE Capital Bourse souligne que l’année 2009 a vu le lancement de plusieurs projets s’inscrivant dans le cadre de sa stratégie de recentrage sur les métaux précieux, le cobalt et le cuivre à savoir:
 Le projet aurifère Bakoudou au Gabon, pour un investissement de 30 millions de dollars, dont le démarrage de la production devrait débuter au cours du 2ème  semestre 2011 ;
Le projet d’extension de SMI, pour un investissement de 300 millions DH, ayant pour objectif d’augmenter de 50% la capacité actuelle de production pour atteindre progressivement 300 tonnes métal/an à horizon 2013 ;
Et, le projet de construction des fours de production des alliages de cobalt pour un montant global de 6 millions de dollars US ainsi que l’étude de faisabilité du projet Pumpi en République Démocratique du Congo.
Finalement, 2009 aura été une année de bonne facture pour le Groupe Managem, du fait notamment de la reprise des cours spot sur les marchés internationaux et de l’optimisation des charges d’exploitation. Si l’on en croit son management, en 2010, la société devrait poursuivre sa stratégie de développement tant au Maroc qu’à l’international.


SMI : le bon filon d’argent

Après des années défavorables en termes de réalisations, la société minière d’Imitter – SMI- récolte les fruits de ses efforts de restructuration pour clôturer l’année 2009 sur des indicateurs au beau fixe. La société a réalisé une expansion de 40,2% de son chiffre d’affaires à  466 millions DH. Grâce à la bonne tenue des réalisations commerciales, SMI a terminé l’exercice 2009 avec un résultat positif de 78,6 millions DH contre un déficit de 17,9 millions DH en 2008. Pour les actionnaires, la filiale «Argent» de Managem propose la mise en distribution d’un dividende de 60 DH par action.
S’agissant des perspectives, la société entend mettre en œuvre de manière progressive son projet d’extension de 50% de ses capacités de production pour atteindre, à horizon 2013, une production annuelle de 300 TM pour un investissement global de 300 millions DH.


Achir Karim
Mardi 23 Mars 2010

Lu 1050 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs