Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le hold-up parfait du MAT à Khouribga




Le hold-up parfait du MAT à Khouribga
Comme on s’y attendait, c’est devant un public record des grands jours (8000 spectateurs environ) que s’est déroulée la rencontre phare de la sixième journée du Botola Pro Elite 1, opposant, au complexe OCP, l’OCK leader de l’exercice au champion sortant, le MAT, dans un match choc qui s’annonçait difficile entre deux ténors du football national. 
La partie démarre sur les chapeaux de roues et le public, bien encadré par un dispositif  de sécurité sans précédent, a eu droit à des phases de jeu animées où les deux formations s’engagent dans un duel sans merci au milieu  du terrain, cherchant chacune la moindre erreur pour surprendre son adversaire. A la 3’, suite à une contre-attaque éclair, Sidibé d’une frappe bien appuyée aurait pu marquer si sa balle était bien encadrée. Les Phosphatiers exercent un pressing constant sur les représentants de la Colombe blanche. Ainsi, ils se créent de nombreuses occasions ratées lamentablement par Sidibé 29’, Dardouri 22’, Askari 31’et Tiberkanine 36’. Bien que dominés, les Tétouanais,  très bien répartis sur le terrain, essayent de fermer le jeu  en procédant par des contres. Les visiteurs pratiquent le marquage individuel et la pression sur le porteur du ballon. Ainsi, El Hardoumi s’infiltre du flanc gauche et passe une balle en diagonale, Rafiq en pleine zone de réparation tire, sa frappe trouve le gardien khouribgui. La 43’, voit l’expulsion injuste de Lahrari pris en sandwich en pleine surface de réparation par deux défenseurs tétouanais. L’arbitre croyant que le joueur feint la chute pour le tromper. Ainsi, le premier half s’est terminé sur le nul blanc.
A la reprise, ce sont encore les poulains d’El Ajlani qui prennent les rênes de la rencontre en accélérant le rythme. Tiberkanine se trouve face à face avec El Youssfi, mais au lieu de loger le cuir dans la lucarne, l’envoie dans le décor 47’. La rentrée de Bezghoudi relevant Rquioui donne beaucoup plus de tonus à l’attaque de l’Olympique. La deuxième période  va être beaucoup plus animée et riche en rebondissements. En effet, les locaux se font piéger à la 64’, suite à une passe judicieuse de Rafiq à El Hardoumi qui, d’une frappe sèche, ne laisse aucune chance au keeper Borkadi qui suit des yeux la balle dans les filets. C’est la douche écossaise pour le public khouribgui, et le bonheur pour les nombreux supporters tétouanais qui se sont déplacés à la capitale du phosphate pour encourager leur équipe. Les locaux attaquent en force par Askari, Atlassi et Bezghoudi, ce dernier est fauché en pleine surface de réparation, l’arbitre n’hésite pas et accorde le penalty. A la transformation Askari mais El Youssfi arrête la balle comme à l’entraînement (72’).  L’OCK a tout fait sauf marquer des buts.

Chouaib Sahnoun
Lundi 27 Octobre 2014

Lu 352 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs