Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le grand retour du Festival alternatif L’Boulevard

Les lauréats de l’édition 2013




Le grand retour du Festival alternatif L’Boulevard
Le Boulevard des jeunes musiciens (communément appelé L’Boulevard), après deux ans d’absence  pour cause de difficultés financières, réapparaît sur la nouvelle scène marocaine du 13 au 22 septembre.
La quatorzième édition du Tremplin s’est déroulée avec brio du 13 au 15 septembre sur la scène de la Fabrique culturelle des anciens Abattoirs de Casablanca. Vingt-trois formations se sont succédé devant le jury du Tremplin, avec à la clé un enregistrement de deux titres pour les premier et deuxième prix, un concert sur la scène L’Boulevard 2013, ainsi qu’une formation “profession musicien” de trois jours au Boultek. Ceci, s’ajoutant à la somme conséquente de 10.000 DH pour le premier prix et de 5000 DH pour  le second.
Un jury, composé de musiciens et personnalités de la scène alternative, a désigné deux vainqueurs pour chaque catégorie (rock/metal, hip-hop et fusion).  Le 1er Prix hip-hop se nomme “Stoone Crew”, 3 jeunes rappeurs, dont le clip lancé en 2013 “Wa Mssaty” a connu un franc succès.
Le 2ème prix a été accordé à “Smiley Company” en cours d’élaboration du nouvel album “Mamfakch”. En rock/metal,  le jury n’a pu désigner le grand gagnant, mais a décerné un brillant ex aequo entre les cinq musiciens de “The Basement” et les “Hell’s Rockers“. Dans la catégorie “fusion”, les “Made in Bled”, avec une franche inspiration des Gnawa Diffusion, remportent le 1er prix de la compétition, suivis par les “Dark Street Band”.
Au programme aussi de cette quatorzième édition, ont figuré des compétitions de skate, roller, shows de trottinette et BMX. La compétition, ouverte à tous et arbitrée par des jurés professionnels,  a consacré trois grands gagnants, à savoir Amine Lagroune pour le skate, Ayoub Gharir pour le roller et Amine Kaab au BMX.
Auparavant payante (40 DH pour 4 jours), l’entrée est entièrement gratuite après un accord de sponsoring avec l’opérateur Inwi. Sans oublier les ateliers, le graffitti, le street art, ainsi que le Souk associatif et musical avec sa scène libre, L’Boulevard est incontestablement un des évènements phare de 2013, permettant à de jeunes formations musicales de se faire connaître par un plus large public.
Avec ses 4,5 millions de DH, le budget du L’Boulevard est l’un des moins importants des festivals marocains. Par un mode de financement privé (sponsoring et bénévolat), l’Association EAC (Education artistique et culturelle), organisatrice de cet événement, acquiert une indépendance certaine. Face à la baisse des financements, le festival n’a pas pu continuer ces deux dernières années. Mais de par son originalité, il connaît un renouveau en 2013, pour le plus grand plaisir du public casablancais.

Danaé Pol (Stagiaire)
Vendredi 20 Septembre 2013

Lu 2854 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs