Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le gouverneur d'Aden victime d’une voiture piégée


L'EI revendique l'attentat



Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué dimanche l'attentat à la voiture piégée qui a coûté la vie au gouverneur de la province d'Aden, dans le sud du Yémen, dans un communiqué mis en ligne sur Twitter.
L'organisation jihadiste a précisé avoir fait exploser une voiture piégée au passage du convoi du gouverneur Jaafar Saad à Tawahi.
L'attentat a coûté la vie au gouverneur et à ses gardes du corps dans le quartier résidentiel de Tawahi, ont ajouté ces sources. 
Dans un bref communiqué diffusé par l'agence gouvernementale Saba, le chef des forces de sécurité à Aden, le général Mohamed Moussad, a confirmé la mort du gouverneur et de plusieurs de ses gardes du corps, en faisant état d'un attentat "à la voiture piégée".
Il n'a pas précisé le nombre total de victimes, ni donné des informations sur les auteurs ou les commanditaires de l'attentat.
Selon des témoins, deux gardes du corps ont été tués dans l'explosion provoquée par une charge commandée à distance. Le sort du chauffeur restait inconnu.
Des images mises en ligne sur les réseaux sociaux montrent une voiture en feu, totalement détruite.
Tawahi est connu comme étant un fief de jihadistes d'Al-Qaïda, de plus en plus visibles dans divers quartiers d'Aden que les autorités peinent à sécuriser.
La situation est très tendue dans ce quartier, théâtre samedi d'échauffourées entre des combattants d'Al-Qaïda et des membres de la police militaire, selon des habitants.
Samedi, le président d'un tribunal chargé des affaires de terrorisme, Mohsen Mohamed Alwane, et quatre de ses gardes du corps, qui circulaient à bord d'une voiture à Al-Mansoura, un quartier d'Aden, avaient été tués par des hommes armés, selon une source de sécurité. Selon cette source, un officier de la police, le colonel al-Khadher Ali Ahmed, avait également été abattu à Aden par des hommes armés.
Ces attaques n'ont pas été revendiquées.
Le général Jaafar Saad avait pris récemment ses fonctions de gouverneur d'Aden. Il était proche du président Abd Rabbo Mansour Hadi qui s'est installé à la mi-novembre dans cette ville déclarée capitale "provisoire" du Yémen.
Ce pays pauvre de la Péninsule arabique est ravagé par des combats entre les forces loyalistes soutenues par une coalition militaire arabe et des rebelles chiites houthis pro-iraniens qui se sont emparés de vastes régions, dont la capitale Sanaa.
Selon l'ONU, le conflit au Yémen a fait plus de 5.700 morts, dont près de la moitié des civils, depuis l'intervention fin mars de la coalition arabe sous la conduite de l'Arabie Saoudite, voisine du Yémen.
Le 6 octobre, le groupe Etat islamique (EI), en compétition avec Al-Qaïda au Yémen, avait revendiqué un attentat meurtrier contre le siège provisoire du gouvernement à Aden et des sites de la coalition arabe.


Libé
Lundi 7 Décembre 2015

Lu 227 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs