Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le gouvernement palestinien dénonce les exactions israéliennes à Jérusalem et en Cisjordanie

Appel à la protection de la communauté internationale




Le gouvernement palestinien a dénoncé dimanche "l'escalade" d'Israël à Jérusalem et en Cisjordanie face à la montée des tensions ayant conduit à l'exceptionnelle fermeture de la Vieille ville de Jérusalem aux Palestiniens.  "Le gouvernement palestinien dénonce la politique d'escalade des autorités d'occupation israéliennes contre notre peuple à Jérusalem et en Cisjordanie occupée", a-t-il dit dans un communiqué, où il en appelle à la protection de la communauté internationale.
 Le gouvernement palestinien cite comme derniers exemples en date de cette "escalade" la mort de deux Palestiniens abattus samedi et dimanche après deux attaques au couteau qui ont fait deux morts israéliens à Jérusalem, des raids de l'armée israélienne en Cisjordanie ainsi que des attaques de colons israéliens contre la population palestinienne.
 Jérusalem et la Cisjordanie sont en proie depuis quelques semaines à de vives tensions qui se sont encore aggravées avec le meurtre de deux colons israéliens jeudi soir en Cisjordanie et les deux attaques au couteau de samedi et dimanche à Jérusalem.
 Habituellement grouillante, la Vieille ville avait dimanche matin des airs de ville fantôme en même temps que de camps retranché, avec ses magasins fermés, ses ruelles parcourues seulement par les touristes et ses portes gardées par des centaines de policiers, ont constaté les journalistes de l'AFP.
 C'est la première fois depuis des années que la Vieille ville est ainsi fermée aux Palestiniens. Selon la porte-parole de la police Luba Samri, cette mesure serait même inédite.
La fermeture concerne l'immense majorité des Palestiniens de Jérusalem-Est annexée qui ne vivent pas dans la Vieille ville. Durant deux jours, seuls les Israéliens, les résidents de la Vieille ville, les touristes, les propriétaires de commerce et les élèves des écoles situées entre les remparts pourront y pénétrer, a précisé la police.  Interrogée par l'AFP, la porte-parole de la police a indiqué que cette mesure allait empêcher l'immense majorité des Palestiniens de Jérusalem-est occupée, qui résident en dehors de la Vieille ville, de s'y rendre. En revanche, les Arabes israéliens pourront y aller, a-t-elle ajouté.
 Le site ultra-sensible de l'esplanade des Mosquées qui surplombe la Vieille ville et qui est le troisième lieu saint des musulmans est, lui, censé rester ouvert. L'accès y est cependant autorisé par une seule porte, celle des Lions, et interdit aux hommes de moins de 50 ans, a ajouté la porte-parole. De telles restrictions d'âge sont utilisées régulièrement dans les périodes de tension.
En réalité, vers 9H30, aucun Palestinien ne rentrait, pas plus les femmes que les hommes de plus de 50 ans, a constaté une journaliste de l'AFP.
 La police israélienne était déployée derrière des barrières à l'entrée de toutes les portes de la Vieille ville. Seuls les détenteurs d'un passeport étranger ou d'une carte d'identité israélienne étaient autorisés à passer.

Lundi 5 Octobre 2015

Lu 288 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs