Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le gouvernement libyen écarte les compagnies turques de tous les projets

Les attentats de dimanche revendiqués par l'EI




Le gouvernement libyen écarte les compagnies turques de tous les projets
Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale qui accuse Ankara de soutenir ses rivaux islamistes, a annoncé dimanche qu'il écartait les compagnies turques de tous les projets publics.
Le gouvernement d'Abdallah al-Theni a décidé de "revoir tous les projets accordés à des compagnies étrangères et d'écarter les compagnies turques de tous les projets dans l'Etat libyen", a-t-il indiqué dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion du conseil des ministres.
Le gouvernement s'est réuni à al-Baida, dans l'est du pays, où il siège depuis que la capitale est passée cet été sous le contrôle de Fajr Libya.
"Fajr Libya" regroupe des milices essentiellement de la ville de Misrata (ouest), mais compte aussi des groupes islamistes. Il s'est emparé de la capitale l'été dernier et y a installé un gouvernement parallèle tout en remettant en service le parlement sortant, le Congrès général national (CGN).
Le gouvernement al-Theni accuse régulièrement la Turquie et aussi le Qatar de soutenir leurs rivaux, mais aussi des groupes radicaux comme celui d'Ansar Asharia classé organisation terroriste par Washington. Les compagnies turques ont remporté plusieurs contrats en Libye, notamment dans les travaux publics et le bâtiment, depuis l'époque de Mouammar Kadhafi.
Après la chute du régime Kadhafi en 2011, plusieurs compagnies turques sont retournées en Libye, malgré le chaos dans ce pays livré aux milices.
Par ailleurs des partisans de l'Etat islamique ont revendiqué dimanche deux attentats qui se sont produits en Libye, l'un contre des intérêts iraniens dans la capitale libyenne et l'autre contre l'aéroport de Labrak, dans l'est du pays.
Deux bombes ont explosé dimanche à trente minutes d'intervalle devant la résidence de l'ambassadeur d'Iran dans le centre de Tripoli qui selon l'agence de presse iranienne Irna, n'ont pas fait de victimes. 
L'aéroport de Labrak a, quant à lui, été visé par une attaque à la roquette dans la nuit de vendredi à samedi. Aucun de ces deux attentats n'a fait de blessé. L'Etat islamique a également revendiqué vendredi la responsabilité d'un double attentat suicide qui a fait plus de 40 morts à Koubbah, dans l'Est libyen. Cet attentat a été l'un des plus meurtriers contre des civils depuis le soulèvement de 2011 qui a renversé le dirigeant Mouammar Kadhafi. 

Agences
Mardi 24 Février 2015

Lu 436 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs