Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le gouvernement a accédé à leurs revendications : Satisfaction mitigée des ingénieurs et des médecins




Le gouvernement a accédé à leurs revendications : Satisfaction mitigée des ingénieurs et des médecins
Tout est bien qui finit bien. Surtout quand c’est de dialogue social qu’il s’agit. Après 2 années de manifestations  sous différentes formes, grèves, sit-in, port de brassard, les ingénieurs viennent d’avoir gain de cause.
En effet, un PV d’accord a été signé mardi par l’Union marocaine des ingénieurs marocains (UNIM) et  des représentants  du ministère de l’Economie et des Finances et Saad Eddine El Alami, ministre délégué auprès du premier ministre chargé de la Modernisation des secteurs publics.  C’est ce qu’indique un communiqué de l’Union rendu public en cette occasion.    
Cet accord entre le gouvernement et l’UNIM vient  couronner le long combat  mené, sans relâche, par tous les ingénieurs, affiliés à l’Union qui ont toujours cru à la légitimité de leurs revendications, nous a déclaré Morad Ghazali.  
Selon les termes de l’accord, le cadre d’ingénieur d’application est appelé à disparaître  en suspendant les recrutements dans ce cadre et en adoptant le même système de promotion que celui qui est en cours pour les ingénieurs d’Etat.
« Ingénieur en chef principal » est le nouveau grade qui sera créé, une décision à même d’ouvrir de nouveaux horizons de promotion devant les ingénieurs, souligne ledit communiqué. De même que le nombre d’années pour accéder au grade principal sera réduit de 2 ans, en passant de 8 à 6 ans.
Selon les termes de cet accord, une bonification de 3 ans sera accordée à tous les ingénieurs ayant le grade d’ingénieur d’Etat, grade principal. Ces augmentations seront appliquées avec effet rétroactif à partir de janvier 2011.
Sont concernés par les dispositions de cet accord, les  ingénieurs  exerçant dans les  administrations publiques, les collectivités locales et les établissements à caractère administratif.
Même happy end, ou presque, pour les médecins internes et résidents qui étaient entrés dans un interminable bras de fer avec leur ministère de tutelle.
La tension a été considérablement atténuée, mercredi, à l’issue de l’accord auquel sont parvenus la coordination nationale des facultés de médecine,de médecine dentaire et de pharmacie ainsi que la commission nationale des médecins internes et résidents d’un côté  et le ministère concerné  d’un autre.  
Aux termes de cet accord, les médecins seront intégrés à partir de la 2ème année de résidanat, et cela dès 2012. De même que les internes et les résidents pourront bénéficier de la couverture médicale et des indemnités d’astreinte.  
Selon un communiqué du ministère de la Santé, avec ces derniers accords, la situation des professeurs des CHU devra connaître une nette amélioration sachant que leurs indemnités seront revues à la hausse.

LARBI BOUHAMIDA
Samedi 2 Juillet 2011

Lu 851 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs