Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le gouvernement Benkirane met en péril la vie des victimes des années de plomb

Le FMVJ accuse l’Exécutif d’avoir gelé le versement des cotisations à la CNOPS




Le gouvernement Benkirane met en péril la vie des victimes des années de plomb
Le Forum marocain vérité et justice (FMVJ) qui regroupe les victimes des années de plomb et leurs familles, a exprimé son ras-le-bol. Et pour cause, le gouvernement Benkirane « met en péril » la vie de plusieurs victimes des années de plomb par le gel du versement des cotisations à la CNOPS en vertu de l’une des recommandations de l’Instance equité et réconciliation relative à la couverture médicale et l’intégration sociale.
Le Forum a tenu la fin de la semaine écoulée à Marrakech une réunion de son bureau exécutif et décidé d’observer des sit-in dans différents villes du Royaume le lundi 24 courant. « C’est une simple mise en garde adressée au gouvernement », a indiqué Mustapha El Manouzi, président du FMVJ dans une déclaration à Libé. Pour le moment, ce dernier temporise et n’entend pas entrer dans une guerre ouverte contre l’Exécutif, mais El Manouzi n’a pas exclu la possibilité de mener «un combat au niveau national avec l’appui des associations des droits de l’Homme et les partis politiques» si le gouvernement continue à tergiverser et à ne pas prendre les mesures nécessaires pour régler ce problème dans les plus brefs délais. Pour ce faire, le FMVJ l’a exhorté à «inclure dans la loi de Finances l’enveloppe budgétaire réservée aux victimes des violations des droits de l’Homme entre 1959 et 1999 ainsi qu’à leurs ayants droit», précise un communiqué de presse publié à l’issue de la réunion du bureau exécutif. Mustapha El Manouzi a également affirmé que le gouvernement a gelé le versement de ces indemnités depuis deux mois, affirmant que plusieurs personnes ont récemment pris attache avec lui pour lui notifier cette information. « Nous ne disposons pas du nombre précis de personnes lésées par ce gel, mais le problème existe bel et bien», a-t-il tranché.
A rappeler que le nombre de cartes d’adhésion à ce système de couverture sociale a atteint au 15 octobre 2013, 7119 (5225 remises par le Conseil consultatif des droits de l’Homme et 1894 par le Conseil national des droits de l’Homme), alors que le nombre de personnes qui bénéficiaient de la couverture médicale jusqu’à cette date a atteint 15538. 


Mourad Tabet
Samedi 15 Février 2014

Lu 805 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs