Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le géant allemand du ciment jette son dévolu sur son concurrent italien Italcementi

Avis de dépôt d'un projet d'OPA par HeidelbergCement visant les actions de Ciments du Maroc




Le géant allemand du ciment HeidelbergCement a déposé, en début de semaine, auprès de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) un projet d’offre publique d’achat (OPA) visant les actions de la société Ciments du Maroc.
Selon un communiqué de l’AMMC, ce projet d’OPA a été déposé suite à l’acquisition par HeidelbergCement de 45% du capital d’Italcementi auprès d’Italmobiliare, franchissant ainsi le seuil de 40% des droits de vote de Ciments du Maroc.
En conséquence de ce dépôt, l’AMMC a demandé à la Bourse de Casablanca de procéder à la suspension de la cotation de la filiale marocaine d'Italcementi, Ciments du Maroc. Selon les dispositions de l’article 31 de la loi 26-03 relative aux offres publiques sur le marché boursier telle que modifiée et complétée, l’AMMC dispose de 10 jours ouvrables pour examiner la recevabilité de ce projet, précise la même source, notant que le délai est suspendu par toute demande d’information ou de justification par l’AMMC.
Si le projet d’offre publique est déclaré recevable, ses principales dispositions ainsi que son calendrier seront publiés dans un avis de recevabilité, poursuit l’Autorité du marché, relevant que la publication du présent avis marque le début de la période de l’offre.
Après la fusion de deux leaders mondiaux du ciment à savoir: les groupes français Lafarge et suisse Holcim, le géant allemand HeidelbergCement jette son dévolu sur son concurrent italien Italcementi, avec pour ambition de se positionner en tant que numéro un mondial dans les agrégats et numéro deux dans le ciment.
Suivant l'adage qui dit que l'union fait la force, le secteur cimentier vit actuellement une vaste phase de consolidation mondiale avec la finalisation de l’alliance Lafarge-Holcim et celle de la transaction d’achat de près de la moitié du capital de la maison mère de Ciments du Maroc par HeidelbergCement.
Si l’alliance LafargeHolcim et la Société nationale d'investissement (SNI), accouchera de "la première capitalisation boursière industrielle de la Place casablancaise et le deuxième groupe cimentier coté en Afrique", la fusion HeidelbergCement-Italcementi conduira, quant à elle, à la création "d’un acteur de renommée internationale dans le secteur de matériaux de construction". Au-delà de la valeur générée pour les deux groupes, le rapprochement avec Italcementi devrait permettre à HeidelbergCement, grâce à une parfaite complémentarité géographique, d’élargir son portefeuille d’activités sur les marchés matures et émergents.
Cette tendance à la concentration devra aussi se traduire par des synergies importantes au Maroc, notamment, en termes de recherches et développement (R&D), un élément majeur de la croissance et le moyen de répondre aux demandes d’un marché en évolution constante.

Samedi 9 Juillet 2016

Lu 520 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs