Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le froid polaire s'installe aux Etats-Unis

Des températures inédites depuis vingt ans




Le froid polaire s'installe aux Etats-Unis
Transport aérien très perturbé, écoles fermées, centres d'hébergement de sans-abri saturés: le froid polaire qui s'est installé lundi sur le centre-nord des Etats-Unis continue de peser sur la vie quotidienne de millions d'habitants.
Le service de météorologie (NWS) a relevé dans la journée des températures de 10 à 20°C inférieures à la normale saisonnière dans le Montana, les deux Dakota, le Minnesota, l'Iowa, le Wisconsin, le Michigan et le Nebraska.
A Brimson, dans le Minnesota, le mercure a plongé à -40°C, cinq degrés de moins qu'à Arctic Bay, situé pourtant par 73°N dans l'extrême-nord du Canada, et que sur la planète Mars, où Curiosity, le "rover" de la Nasa, a mesuré le 2 janvier une température de -36°C.
Les masses d'air polaire qui sont descendues ce week-end de l'Arctique ont conduit lundi à l'annulation de 4.400 vols et en ont retardé 3.500 autres, selon les données du site de surveillance aérienne FlightAware.com.
A Chicago, où il faisait -24°C dans l'après-midi, plus de la moitié des vols programmés à l'aéroport international O'Hare ont été supprimés: les cuves de kérosène ont gelé.
Le froid est si extrême que les équipes au sol ne peuvent rester plus de quinze minutes sur le tarmac, ce qui retarde considérablement la préparation des avions.
La compagnie JetBlue a préféré annuler tous ses vols prévus au départ des trois aéroports de la région de New York (John F. Kennedy, La Guardia et Newark) et de Boston de lundi 17h00 (22h00 GMT) à mardi 10h00 (15h00 GMT).
A Cleveland, dans l'Ohio, où les thermomètres devaient chuter à -21°C dans la nuit de lundi à mardi, il ne restait plus de places disponibles dans les centres d'hébergement d'urgence. Des sites supplémentaires ont été ouverts pour accueillir jusqu'à 2.000 sans-abri de plus.
Dans le nord-est du pays, où les températures sont encore modérées, il a plu dans la journée de lundi mais le froid devrait sévir dès mardi.
Par précaution, le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, a décrété l'état d'urgence tandis que la compagnie ferroviaire Amtrak a annoncé que le trafic serait réduit dans le nord-est dans la journée de mardi.
Le froid sévère pourrait aussi avoir des répercussions sur le transport de la production pétrolière dans le Nord-Dakota mais aussi dans le Texas, où les températures enregistrées sont les plus froides de ces quarante dernières années. Mais les compagnies pétrolières Continental Resources et Hess Corp, parmi les plus présentes sur la formation géologique pétrolifère de Bakken, ont indiqué qu'elles ne s'attendaient pas à des perturbations significatives.
Et les prévisions des météorologues tablent sur un redoux dans ces régions dans la journée de mercredi.
 

Reuters
Mercredi 8 Janvier 2014

Lu 332 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs