Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le football japonais veut se protéger de la mafia des “Yakuza”




Le football japonais veut se protéger de la mafia des “Yakuza”
Le monde du football au Japon se ligue contre les “yakuza”, les groupes mafieux qui dirigent la pègre dans le pays, et qui l’ont déjà pris pour cible, dénoncent ensemble joueurs, arbitres et clubs du championnat professionnel.
Ils ont manifesté, dans un communiqué commun publié mardi, leur souci de rester à l’abri des “forces antisociales”, un euphémisme prudent pour désigner le crime organisé.
Certes, le championnat professionnel, créé voici 20 ans, n’a encore présenté aucun symptôme local de contamination mafieuse, a reconnu le président de la Ligue du Japon, Kazumi Ohigashi, lors de la signature du communiqué. “Mais notre Ligue est déjà une cible pour les paris en ligne à l’étranger”, a-t-il mis en garde.
Les paris, au Japon, ne sont autorisés que sur les courses de chevaux et un nombre très limité d’autres compétitions, et un Loto sportif est organisé depuis 2001, portant sur les matches du championnat national de football.
La police a toutefois découvert ces dernières années des réseaux de paris clandestins sur les combats de sumo, la lutte traditionnelle japonaise, et sur des rencontres de baseball.
“On a enregistré depuis l’an dernier une série de cas de matches truqués en Europe, en Afrique, en Asie et dans d’autres régions du monde (...) Le développement des paris en ligne et la présence d’organisations criminelles internationales sont mentionnées en coulisses de cette tendance”, souligne le communiqué.
Un réseau de paris truqués sur des matches de football a été démantelé en novembre dernier en Europe, de l’Est en particulier, éclaboussant plusieurs pays. Ils concernent, outre des matches de championnats, au moins sept rencontres du tour préliminaire de la Ligue des champions 2009 et de l’Europa League. Un scandale du même ordre avait éclaté en Grèce en juillet, et en août au Zimbabwe, où depuis le sélectionneur national a été suspendu, et l’ancienne présidente de la Fédération arrêtée puis libérée sous caution...
Tout près du Japon, en Corée du Sud, des affaires de matches truqués ont gangrené les compétitions de football, baseball, volleyball, conduisant à des arrestations, et à des suicides, chez les footballeurs.
Le truquage des matches est désormais considéré comme un problème préoccupant en Chine.
Début janvier, la Fédération internationale de football (Fifa) a annoncé des mesures anti-truquage, prévoyant notamment de faire appel à Interpol.
La réaction anti-mafia au Japon n’est pas la première du genre. En Italie, les footballeurs de l’équipe nationale se sont symboliquement entraînés sur un terrain confisqué à la mafia.
“Pour protéger le championnat au Japon, il est nécessaire que nous, footballeurs, continuions à couper les liens avec les forces antisociales, y compris les syndicats du crime”, souligne encore le communiqué commun. La Ligue japonaise a ouvert un numéro de téléphone spécial: les acteurs du football sont invités à y chercher conseil s’ils se trouvent en contact avec des personnes suspectes. La Fédération s’est mise en relation avec une organisation spécialisée reconnue par la Fifa, Early Warning System GmbH, qui surveille le marché mondial des paris sportifs.
Le chef de la police de Tokyo, Tateshi Higuchi, confirme “l’attractivité du football, comme des autres sports”, pour les syndicats du crime: “Une fois que vous vous associez à eux, ils vous intimident en menaçant de révéler publiquement ces liens”.
En août dernier, un comédien très connu au Japon, vedette de la télévision, a dû se retirer du monde du spectacle après la révélation de ses contacts étroits avec un grand chef de “Yakuza”.

AFP
Mardi 21 Février 2012

Lu 564 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs