Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le foot italien doit reconstruire




Le foot italien doit reconstruire
L'élimination de l'Italie de l'inoffensif Mario Balotelli au Mondial-2014 laisse en chantier une "Nazionale" qui doit également se débarrasser de la violence, après la mort mercredi de Ciro Esposito, tifoso de Naples blessé par balles le 3 mai. La défaite a laissé d'autres traces que celles de la mâchoire de Luis Suarez sur l'épaule de Giorgio Chiellini. Sans hargne et sans attaquant de haut niveau, l'Italie quitte le Brésil sans gloire et surtout sans perspectives d'avenir, seul Marco Verratti semblant avoir l'étoffe pour la relève.
 
Sélectionneur: Allegri 
ou Mancini en pole
La Fédération italienne (FIGC) n'entend pas remettre en question le projet général de jeu plus séduisant lancé par Cesare Prandelli il y a quatre ans. Pour le conduire, Massimiliano Allegri, ex-entraîneur de l'AC Milan, et Roberto Mancini, actuellement à Galatasaray, sont les plus cités parmi les médias italiens pour succéder au sélectionneur démissionnaire. 
Luciano Spaletti, ex-du Zenit, Francesco Guidolin, qui a quitté l'Udinese, et Alberto Zaccheroni, entraîneur du Japon, figurent sur la seconde liste. Mais Allegri, Mancini et Spaletti sont habitués à des salaires de grands clubs que n'offre pas la FIGC, le 1,7 million d'euros annuel de Prandelli étant son maximum.
"Mancio" a comme atout dans sa manche son lien particulier avec Mario Balotelli et semble le mieux placé pour repêcher la star décevante.
 
Le cas Balotelli 
Mais l'Italie doit-elle continuer à miser sur "Super Mario"? Il n'a marqué qu'un but au Mondial, contre l'Angleterre (2-1), et a raté les trois mi-temps suivantes, étant sorti à la pause contre l'Uruguay (0-1) car il était - encore une fois - trop nerveux.
Sur son compte Instagram, "Balo" s'est lâché contre ses critiques, notamment contre un message raciste lui reprochant de n'être pas un vrai italien car Noir. "Mario Balotelli a la conscience tranquille", a écrit le joueur, à la troisième personne, "fier d'avoir tout donné pour son pays".
"Peut-être que je ne suis pas un Italien, comme vous dites, a-t-il ajouté, mais les Africains ne lâcheraient jamais un de leurs frères, en cela, nous les +Nègres+, comme vous nous appelez, nous sommes des années-lumière devant vous. Honte à vous!"
Suspendu pour le premier match de la campagne de l'Euro-2016, le 9 septembre en Norvège, Balotelli laissera de toutes façons une place libre en attaque.
 
La relève: derrière 
Verratti le désert 
Mais les candidats ne se bousculent pas. Peu de joueurs finalistes du dernier Euro Espoirs ont atteint l'équipe première hormis Marco Verratti. Le Parisien, agressif et inspiré contre l'Uruguay, est le seul à avoir gagné ses galons pendant ce Mondial.
Ciro Immobile a semblé écrasé par l'événement au Brésil, comme à droite Antonio Candreva. Le nouveau "Mister" pourra aussi faire appel au gaucher Lorenzo Insigne ou à Giuseppe Rossi, pas remis à temps pour le Mondial.
Les Romains Mattia Destro et Alessandro Florenzi ont déjà goûté à la Nazionale A et d'autres jeunes attaquants pourraient avoir leur chance, notamment le duo de Sassuolo, Domenico Berardi et Simone Zaza.
En défense, personne ne pointe vraiment son nez. Matteo Darmian, latéral gauche surprise, n'a pas déçu, sans être génial, et Mattia De Sciglio a raté contre l'Uruguay le seul match qu'il a joué au Brésil.
Andrea Ranocchia n'a jamais confirmé en quatre ans les louanges qui tressent le portrait d'un grand défenseur de l'école italienne.
Buffon défend les "vieux" 
Finalement la révolution se fera sans doute avec les anciens colonels, le noyau dur de Prandelli, Gianluigi Buffon, Andrea Barzagli, Chiellini et Daniele De Rossi. Seule Andrea Pirlo raccroche son maillot "azzurro".
Riccardo Montolivo, blessé avant le Mondial, et Claudio Marchisio pourraient participer. Car comme l'a dit Buffon, tapant sur les doigts des jeunes loups, les "vieux" sont toujours "ceux qui poussent le chariot".
 

Vendredi 27 Juin 2014

Lu 69 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs