Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le foot féminin national s’enlise : Polémique autour d’une formule pour la compétition




Le foot féminin national s’enlise : Polémique autour d’une formule pour la compétition
Les saisons se suivent et se ressemblent pour ce bon vieux foot féminin qui n’arrive pas à voir le bout du tunnel. Des saisons faites d’improvisation, d’anarchie, de scandales et d’incompétences. Chaque fin de saison que Dieu fait, on se retrouve avec un niveau pire que celui de l’année qui l’a précédé et avec une équipe nationale qui n’arrive pas à être compétitive ni sur le plan régional ni au niveau continental. Et voilà que la polémique est encore lancée sur la formule à adopter pour le championnat de la saison 2012-2013. Les déclarations contradictoires des membres de la Commission centrale qui gère le football féminin ainsi que les propositions et les recommandations des clubs et des techniciens qui ne sont pas prises en considération par les décideurs, sont au menu d’un débat de sourds-muets qui n’a d’objectif que les intérêts respectifs. Il est certain que A2F qui s’enlise dans les sables mouvants de Gerets, est loin d’être attentif à la réforme de ce secteur footballistique devenu une exigence de la part de la FIFA qui a réclamé plus d’efforts pour émanciper le foot féminin lors de la visite de son président. Blatter a sommé A2F de donner plus d’intérêt au concours féminin et de le restructurer lui rappelant que la Fédération internationale subventionne cette opération depuis quelques années mais sans pour autant voir de grands exploits. Mais il semble que le président de la FRMF a d’autres chats à fouetter et que la balle féminine reste le cadet de ses soucis. Concernant la formule à adopter, plusieurs scénarios se confrontent. Cependant, deux formules surgissent du lot. La première préconise un concours national à une seule et unique poule avec 16 équipes. Les défenseurs de ce projet prévoient également d’augmenter la prime et les subventions accordées aux équipes. A la fin de la saison, les deux dernières formations du classement seront reléguées alors que quatre autres joueront des matchs barrage contre les équipes championnes au niveau de chaque Ligue. La plupart des clubs évoluant dans le concours ont rejeté cette proposition suggérant un championnat à deux poules avec la création de la seconde division et en faisant bénéficier les clubs des droits télé avec une couverture télévisée chaque week-end, ce qui permettrait la vulgarisation de la balle féminine.
Il est certain qu’un travail de base doit être effectué pour émanciper ce secteur en invitant les clubs à créer des catégories féminines de jeunes et en organisant des concours inter-Ligues et au niveau des différentes zones. Sans cela, on reprendra les mêmes et on recommencera pour aboutir au même résultat.

Stage du Onze national féminin

L'équipe marocaine féminine de football effectue un stage de préparation (4-10 juin) au Centre national de football de Maâmoura (banlieue de Salé), en prévision du match contre le Sénégal, qui se jouera le 16 juin à Dakar, pour le compte du 2 e tour retour des éliminatoires à la Coupe d’ Afrique des nations (CAN-2012).
En match aller, le 26 mai au Complexe sportif Prince Moulay El Hassan de Rabat, les deux formations s'étaient quittées sur un nul blanc (0-0).
La phase finale de la CAN-2012 sera disputée en novembre prochain en Guinée Equatoriale.
Voici la liste des joueuses convoquées: Maroua Amzil (Association Najah Souss Agadir), Hayat Belkhair (Association de solidarité pour le développement sportif et culturelle), Ghizlane Chebbak Ibtissam Jraidi, Aziza Rabbah, Zineb Laghzi et Siham Boukhami (Association Nassim Club Sport), Dounia Tarkane, Hind El Jazouli, Zineb Samine et Rachida Hachimi (Wydad Casablanca), Samira Kouchradi (Raja Casablanca), Fatiha Lassiri, Faouz Skatou, Latifa Zahouna et Naima Fadil (KAC Kénitra), Saloua Hmar Touba et Fatna Bendafi (Atlas 05), Khadija Er rmichi, Hayat Khayrou et Najat Badri (Club Municipal Laâyoune, Hasna Ghazali (Raja Agadir), Rokaya Mazouzi (Raja Ain Harrouda) et Asmaa Belaatar (Wydad Safi).

GHALI MANSOUR
Jeudi 7 Juin 2012

Lu 645 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs