Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le foot en folie aux JO-2016 de Rio






Le Brésil neutralisé 
et quadruplé du Nigérian Etebo

Première petite surprise des JO-2016, le Brésil de Neymar a démarré en calant contre l'Afrique du Sud (0-0) jeudi lors d'une journée inaugurale folle avec Corée du Sud-Fidji (8-0) et Nigeria-Japon (5-4), orné d'un quadruplé d'Etebo.
"Pour nous, le nul est une défaite", a lâché Neymar. La superstar a fait un bon match, avec des frappes et des passes intéressantes, mais sans efficacité, malgré la réduction à 10 des Sud-Africains pour la dernière demi-heure.
Tout reste à faire cependant dans le groupe A puisque Irak et Danemark avaient également fait 0-0 plus tôt.
En soirée, le Nigeria s'est détaché en tête du groupe B: il a battu le Japon dans un match ahurissant (5-4), où il y avait déjà 2-2 au bout d'un quart d'heure, grâce à un quadruplé d'Etebo, après une ouverture du score de Sadiq.
Les Nigérians d'Obi Mikel n'avaient pourtant atterri à Manaus que quelques heures avant le match, car ils avaient refusé d'embarquer dans un premier avion "trop petit" à leur goût.
La Suède et la Colombie s'étaient auparavant séparées sur un 2-2 rétrospectivement bien terne dans ce même groupe.
La Corée du Sud aussi a pris les commandes de son groupe (C) en fanfare en atomisant les néophytes fidjiens (8-0) entraînés par l'Australien Frank Farina, qui ont encaissé trois buts entre les 62e et 63e minutes, prémices à leur écroulement.
Le choc de ce groupe entre le Mexique, tenant du titre, et l'Allemagne a accouché là aussi d'un nul 2-2 (buts de Peralta et Pizarro d'un côté, Gnabry et Ginter de l'autre).
L'autre choc du jour a vu le Portugal dominer l'Argentine (2-0), dans le groupe D. Après un but de Paciência, Pite a doublé le score en profitant d'une énorme boulette du gardien Rulli.
Le Portugal devance à la différence de buts le Honduras, qui a battu l'Algérie (3-2). Le gardien des jeunes Fennecs a vécu un calvaire: Chaal a fait deux bourdes spectaculaires qui ont coûté deux buts à son équipe en s'accrochant curieusement à sa barre transversale puis en relâchant un ballon anodin.
D'incroyables failles défensives en boulettes de gardiens, 32 buts à son équipe ont été marqués en huit matches, soit une moyenne ronflante de quatre buts par rencontre.

Libé
Samedi 6 Août 2016

Lu 948 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs