Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le film sud-coréen séduit Salé : “Une vie toute neuve” remporte le Grand Prix




Le film "Une vie toute neuve" du réalisateur sud coréen, Ounie Lecomte, a remporté, samedi soir, le Grand Prix de la 4ème édition du Festival international du film de femmes de Salé (FIFS), organisée par l'association Bouregreg, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI du 20 au 25 septembre.
Le Prix du Jury a été décerné à la réalisatrice Myriam Aziza pour son film "La Robe du soir" (France). Les films franco-argentin "Puzzle" de Nathalia Smirnoff et "la Nana" (Chili) ont remporté, en ex-æquo, le Prix du meilleur scénario.
Le Prix de l'interprétation féminine est revenu à l'actrice italienne Patrizia Gerardi pour son interprétation dans le film "La petite poupée", alors que le Prix de l'interprétation masculine a été décerné au turc Kret Portakal pour le film "Des hommes sur le pont". La cérémonie de clôture de ce festival, tenue en présence notamment du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri, et la ministre de la Famille, de la solidarité et du développement social, Nouzha Skalli, a été marquée par un hommage rendu à Mme Bénédicte Bellocq, qui a travaillé durant plusieurs années à la tête de Telema Casablanca, et à la productrice Souad Lamriki qui a exercé durant plusieurs années à la tête de la société "GL Production".
Les deux productrices avaient créée en 1990 la société "Agora Film", spécialisée dans la production de longs métrages, documentaires, émissions, et séries télévisées ainsi que dans la production publicitaire.  Les deux femmes ont, de 2002 à 2005, co-produit deux longs métrages "Mille mois" et "What a Wonderful World" de Fawzi Bensaid. Elles projettent également la production du long métrage "Death for sale" du même réalisateur.
De 2001 à 2010, elles ont produit quelque 23 longs métrages étrangers, essentiellement français tournés au Maroc. D'autre part, les membres du jury de ce festival ont exalté le talent des enfants qui ont joué dans les différents films qui étaient en compétition officielle. Dans une allocution à cette occasion, M. Abdellatif Assadi, directeur du festival, a affirmé que l'objectif de cette manifestation est de promouvoir le rôle de la femme, ajoutant que le Festival a réalisé des acquis importants puisqu'il est devenu un rendez-vous annuel qui regroupe les meilleurs films et une occasion pour organiser des activités parallèles qui visent la promotion de la femme.

Libé
Mardi 28 Septembre 2010

Lu 165 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs