Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le feuilleton Snowden se poursuit à Moscou

L’ex-espion américain convoque ses avocats




Le feuilleton Snowden se poursuit à Moscou
L’ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden bloqué dans un aéroport de Moscou a demandé à rencontrer vendredi des avocats et défenseurs des droits de l’homme, et fera une déclaration, ont annoncé plusieurs sources.
L’aéroport de Cheremetievo, dans la zone de transit duquel se trouve depuis bientôt trois semaines Edward Snowden, recherché par les Etats-Unis pour espionnage après avoir fait des révélations fracassantes sur la surveillance électronique américaine dans le monde, a indiqué que la rencontre aurait lieu à 17H00 (13H00 GMT).
Sergueï Nikitine, d’Amnesty International, a confirmé avoir été convié à une telle rencontre.
«J’ai reçu une invitation par messagerie électronique, je compte m’y rendre», a-t-il déclaré par téléphone.
Selon différentes sources, Edward Snowden, resté invisible depuis son départ de Hong Kong le 23 juin, fera une déclaration dans laquelle il compte dénoncer l’acharnement des Etats-Unis à son égard.
L’ancien employé de la CIA «a l’intention de dire ce qu’il pense de la campagne de persécution obsessionnelle menée contre lui par l’administration des Etats-Unis, qui met en danger les passagers de vols partant pour l’Amérique latine», a indiqué une source aéroportuaire citée par l’agence Interfax.
Edward Snowden, arrivé le 23 juin à Moscou depuis Hong Kong où il s’était d’abord réfugié, a reçu une offre d’asile politique du Venezuela et de deux autres pays d’Amérique latine, ainsi que le soutien de Cuba.
Mais il n’est jamais monté dans le vol Aeroflot Moscou-La Havane qui est le seul à pouvoir le rapprocher d’un probable asile à Caracas.
«Nous avons reçu une telle invitation de sa part», a confirmé par téléphone à l’AFP l’avocat Guenrikh Padva, connu pour voir défendu notamment Mikhaïl Khodorkovski.
Me Guenri Reznik, un autre ténor du barreau de Moscou connu pour ses positions de défense des droits de l’Homme, a indiqué lui aussi avoir été invité.
«Il est dit, dans le message électronique que j’ai reçu, que Snowden veut faire une déclaration accusant les Etats-Unis de violer le droit international», a déclaré Me Reznik à l’agence Itar-Tass.
Selon la source citée par Interfax, Edward Snowden a convié les représentants d’Amnesty International, de Transparency International, de Human Rights Watch, de l’antenne de l’ONU à Moscou, le délégué russe aux droits de l’Homme Vladimir Loukine, ainsi que plusieurs avocats dont Me Reznik et Padva.
Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a maintenu vendredi que le cas Edward Snowden ne concernait pas la présidence russe.
«Nous ne savons rien, ce n’est pas une question qui est à l’agenda du président ni de l’administration du Kremlin», a déclaré M. Peskov à l’agence Ria Novosti.

AFP
Samedi 13 Juillet 2013

Lu 143 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs