Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le facteur humain a contribué pour 70% à la fonte des glaciers en 20 ans




Le facteur humain a contribué pour 70% à la fonte des glaciers en 20 ans
Le facteur humain a été la plus grande cause du recul des glaciers dans le monde ces vingt dernières années, selon une nouvelle recherche publiée dans la revue américaine Science.
Pour cette étude menée par Ben Marzeion, de l'Institut de météorologie et de géophysique de l'Université d'Innsbruck en Autriche, ces scientifiques ont élaboré un modèle informatique qui prend en compte les facteurs naturels du réchauffement comme l'activité volcanique et les variations solaires ainsi que les activités humaines telles que les émissions de gaz à effets de serre et le mode d'utilisation des terres.
Les glaciers ont commencé à fondre au milieu du 19e siècle qui a marqué la fin du petit âge glaciaire, période de refroidissement survenue en Europe et en Amérique du Nord de 1.300 à 1.850.
Selon ce modèle, depuis 1851 - début de l'ère industrielle - à 1989, environ 25% de la masse perdue par les glaciers a résulté des activités anthropogéniques. Mais de 1991 à 2010, cette part est passée à 69%, ont constaté ces chercheurs.
"Au 19ème siècle et pendant la première moitié du 20ème siècle, nous avons constaté que la perte de masse des glaciers attribuée à l'activité humaine est peu perceptible mais s'est depuis accrue sans discontinuité", relève Ben Marzeion.
"Normalement il faut des décennies voire des siècles pour que les glaciers s'adaptent au changement climatique", ajoute-t-il soulignant que "les résultats du modèle correspondent aux mouvements de masse des glaciers" observés.
Grâce à ce modèle, les auteurs ont simulé l'évolution de tous les glaciers du monde, à l'exception de l'Antarctique, en utilisant notamment l'ensemble des données du "Randolph Glacier Inventory" pour reconstituer leur étendue et leur masse en 1851.
Ils ont ensuite reproduit leur fonte depuis cette date selon deux scénarios différents. L'un simulant seulement des facteurs climatiques comme les évolutions du Soleil et les éruptions volcaniques, et l'autre uniquement des facteurs anthropogéniques.
Bien que les glaciers stockent moins de 1% de la masse de glace de la planète, leur fonte a été une cause majeure de la montée du niveau des océans au 20ème siècle, soulignent ces chercheurs.

Mercredi 27 Août 2014

Lu 339 fois


1.Posté par tara le 27/08/2014 15:42
Il est encore temps de préserver la planète par la bonne utilisation de nos ressources naturelles et même de sauver un ours polaire en prenant votre douche !! http://www.activeau.fr/amphiro-a1-compteur-d-eau-pour-la-douche-economie-d-eau-c2x14167853

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs