Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le e-commerce explose

D’énormes potentialités encore inexploitées




Le e-commerce explose
Les Marocains sont de plus en plus nombreux à payer sur Internet. Le marché du e-commerce connaît ces dernières années une croissance à deux chiffres, soutenue essentiellement par la stratégie nationale Maroc Numeric 2013 et par la stratégie bancaire de développement. Mais même avec une croissance soutenue, l’e-commerce reste encore un secteur en démarrage.
Dans un marché qui connaît une croissance à deux chiffres, cette activité demeure une branche à fort potentiel pour l’économie marocaine. Avec 16 millions d’internautes, plus 9 millions de porteurs de cartes bancaires pour un chiffre d’affaires en 2012 de l’ordre de 743 millions de dirhams, l’e-commerce est en plein développement au Royaume.
Malgré sa progression de 50% par rapport à l’exercice précédent, le secteur garde toujours un immense potentiel à explorer. Ce qui ramène les acteurs de cette filière à espérer atteindre un milliard de dirhams de paiement en ligne par carte bancaire à fin 2013.  Faisant partie de la région qui connaît la plus forte progression du commerce électronique au monde, à savoir  la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (Mena), avec un taux de croissance annuelle de 45% en 2012, l’activité semble avoir un avenir prometteur au Maroc.
 Se basant sur des données relevées en 2012 par la société internationale de technologie de paiement IMRG «Interactive Media in Retail Group», il ressort que l’activité a généré 10 milliards de dollars en 2011 et 15 milliards de dollars en 2012 au niveau de cette zone.
En ce qui concerne le Royaume, elle précise que cette rapide progression a été, entre autres, portée par le développement du e-commerce au Maroc, essentiellement grâce au lancement du programme Numeric 2013. C’est en fait le fruit d’un travail de longue haleine accompli dans le cadre dudit programme initié par l’ancien ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Reda Chami. En effet, pour permettre à 49% de la population d’être connectée, il avait mis en place, en 2008, ce programme reposant sur quatre axes : accessibilité des citoyens à Internet haut débit, informatisation des PME et des TPE, renforcement de l’émergence de pôles d’excellence nationaux et enfin rapprochement de l’administration des citoyens par le biais du programme e-gov.
 Le rapport d’IMRG indique que le Royaume est sur un trend haussier depuis l’entame de ce programme en 2008. «Le Maroc a progressé de 180% en 2009 (…). L’augmentation enregistrée entre 2010 et 2011 a elle aussi été impressionnante, elle est de l’ordre de 100%. Quant à la croissance en 2012, elle devrait être de 45% avec un total des ventes aux alentours de 87 millions de dollars», rapporte l’étude déjà citée. Cette dernière estime qu’avec les 16 millions d’internautes, le Maroc possède un taux de pénétration de 49%, soit le plus élevé de la région.
Cette évolution dans le comportement d’achat des Marocains a été au centre d’une étude réalisée par l’Institut d’enquêtes et de sondages d’opinion Averty Market Research & Intelligence.
Cette enquête a étudié les attitudes face à l’achat en ligne des acheteurs et des non acheteurs, les motivations, les comportements et pratiques des utilisateurs de ce mode de commerce, puis les freins au recours à l’achat en ligne chez les non utilisateurs. On y apprend, de manière générale, que 73% des répondants ont confiance dans le paiement en ligne alors que 9% n’en ont pas du tout.
En substance, aujourd’hui, il y a 9 millions de cartes en circulation qui permettent le paiement sur Internet, mais on est à peine 605.000 qui, tous les mois, vont sur Internet. Le potentiel est immense, sauf que l’offre disponible, qui à présent ne correspond pas à l’ensemble des porteurs de carte, doit s’adapter au mieux avec les exigences d’une demande en nette progression.

M.T
Lundi 23 Septembre 2013

Lu 987 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs