Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le droit à la santé, un principe fondamental des droits de l’Homme




Le droit à la santé, un principe  fondamental des droits de l’Homme
Le droit à la santé, qui constitue une question sociale, économique et politique, est un principe fondamental des droits de l’Homme devant figurer au cœur des politiques publiques et constituer une priorité pour les décideurs, ont souligné récemment  à Rabat, les participants à un séminaire sous le thème “Pour un système de santé équitable et une couverture universelle”.
Indissociable du droit à la vie, le droit à la santé, comme tous les droits, n’est pas une concession, mais un progrès obtenu grâce aux efforts successifs des générations, ont affirmé les intervenants.
L’accent a été mis sur la nécessité d’un engagement plus accru des décideurs politiques pour relever les défis liés à la matérialisation de ce droit qui n’est pas chose facile au regard des défis concrets et problématiques qui se posent notamment en matière de financement et de gouvernance.
Selon eux, un consensus est en train d’émerger au niveau de la communauté internationale pour faire de la couverture universelle un objectif central de l’agenda post 2015 et post OMD.
L’accès équitable au système de santé et la couverture universelle sont d’actualité au Maroc mais également au cœur de l’agenda international, a indiqué la chargée du programme santé au Maroc au sein de l’agence espagnole de coopération internationale, Mme Isabel Fajardo. 
Après avoir relevé que la nouvelle Constitution de juillet 2011, inscrit la santé comme un droit des citoyens, Mme Fajardo a noté que plusieurs mesures et approches innovantes visant le renforcement de la démocratie participative, l’amélioration de la gouvernance et la reddition des comptes illustrent la volonté du Maroc de concrétiser ce nouveau droit.
Pour la coopération espagnole, le secteur de la santé a été et continuera à être secteur prioritaire de collaboration et de partenariat avec le Maroc, a-t-elle assuré.
Cette rencontre invite à une réflexion menée par la société civile à travers une analyse comparative de la situation de la santé dans divers pays de la région (Tunisie, Egypte et Maroc) ainsi qu’une analyse comparative des différents modèles de protection dans le monde.
La coordinatrice nationale du collectif Droit à la santé, Mme Fatima Maghnaoui s’est interrogée, quant à elle, sur l’impact du printemps démocratique et des mutations socio-politiques dans le monde arabe qui se sont articulées autour de slogans revendiquant l’égalité, l’équité, la justice et la dignité sur le système de santé afin d’en faire un système juste et équitable offrant des prestations à l’ensemble des citoyens.
Mme Maghnaoui a aussi soulevé la question de la politique du médicament et de l’ouverture du capital des établissements de santé qui devraient, en principe, bénéficier aux citoyens.
Les participants ont évoqué la situation de la santé dans la région Mena après le Printemps arabe, la gouvernance et le système de santé, le système de santé face aux politiques de médicament et le système de santé face à l’ouverture du capital des établissements de santé .

Mardi 27 Mai 2014

Lu 291 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs