Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le doyen des Festivals a 46 ans : La cité ocre, épicentre des arts populaires




Marrakech sera l’épicentre des arts populaires du Maroc. La cité ocre accueillera, du 29 juin au 3 juillet prochain, son prestigieux Festival national des arts populaires.
Le doyen des festivals marocains, créé en 1959 à l’initiative de Feu Mohammed V dans l’objectif de contribuer à la conservation du patrimoine national oral, fête cette année sa quarante sixième édition.
Cette année, la nouvelle équipe nommée par la Fondation des Festivals de Marrakech (FFM), organisatrice de cet événement, a concocté un programme digne de sa riche et belle histoire, à la hauteur des missions qui lui avaient été dévolues lors de sa création. Une programmation riche et diversifiée, « ancrée dans la tradition mais résolument tournée vers le renouveau et la créativité », précise-t-on. Avec un objectif avoué : renforcer la relation du public marrakchi et marocain avec cette manifestation unique en son genre.
Dans un souci de concilier l’héritage d’hier et l’approche de demain, les organisateurs proposent une parade qui se veut ouverte à la jeunesse, aux artistes marrakchis et nationaux. « C’est le point d’orgue de ce happening estival de grande envergure », souligne la nouvelle équipe. Qui s’empresse d’ajouter que «l’autre grande nouveauté de cette édition, c’est la création d’un Village, entièrement dédié à cette grande fête des arts populaires marocains. Toutes les animations du festival s’articuleront autour de ce point nodal ».
Erigé dans les somptueux jardins de l’Oliveraie Ghabat Chabab, ce village accueillera outre des ateliers d’éveil musical animés par les artistes, différents spectacles artistiques dans un cadre intimiste et des concerts de grande ampleur.
Les festivaliers se retrouveront aussi dans un tout autre cadre, au Palais El Badii, témoin de l’histoire marocaine, pour des spectacles sublimes, animés par les meilleures troupes traditionnelles marocaines. Ici comme dans d’autres sites, l’objectif reste le même pour les organisateurs : permettre aux festivaliers de plus en plus nombreux, d’interagir  durant toute la durée du Festival. L’idée étant que « de Marrakech ou d’ailleurs, jeunes et avertis, chacun pourra s’approprier les espaces du FNAP et créer son propre festival parmi la multitude de spectacles proposés », espère-t-on.
Il faut dire qu’après le drame qui a frappé Marrakech, la tenue de cette manifestation de grande envergure revêt une symbolique particulière. « Aujourd’hui, plus que jamais, l’équipe d’organisation est déterminée à faire de ce rendez-vous  une réelle fête de culture mettant en avant tous les héritages nationaux. Nous montrerons ensemble l’image d’une Marrakech qui sera toujours un espace de rayonnement, de tolérance, d’accueil et de fête », rassurent les organisateurs.
Au-delà, c’est un tout autre défi que l’équipe doit relever, celui de veiller à la pérennité du festival qui, a su promouvoir un patrimoine musical séculaire défiant l’usure du temps. Et qui faut-il le souligner, a connu durant son existence des hauts et des bas, alternant souvent « de belles périodes fastes, mais aussi des passages à vide ». Mais, il a toujours su renaître de ses cendres et retrouver son éclat.

ALAIN BOUITHY
Vendredi 13 Mai 2011

Lu 181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs