Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le double combat de Jihane et Ahmed pour leur fils

Le jeune marocain est né sans pavillon d’oreille et sans conduit auditif




Le double combat de Jihane et Ahmed pour leur fils
Rester en France pour faire soigner leur enfant, Jad, né sans conduit auditif, ou rentrer au Maroc en ayant sous leur conscience que cela ne résoudra pas la pathologie dont il souffre. Tel est le dilemme de Jihane et Ahmed, les jeunes parents du petit garçon, qui tentent d’obtenir un titre long séjour afin de s’occuper pleinement de leur enfant.
Agé de 9 mois et demi, Jad souffre d’« une pathologie très lourde (qui) va nécessiter des soins réguliers et des interventions chirurgicales sensibles pendant de longues années », souligne le journal Sud Ouest dans un article consacré au combat que mène cette famille marocaine.
Il est à souligner que cette malformation, qui n’apparaît pas sur les échographies, oblige le petit Jad à porter sur sa tête un boîtier accroché à un bandeau. Il s’agit d’«un appareil auditif par vibrateur qui transmet les ondes sonores au cerveau via la boîte crânienne », explique le quotidien français sur son site, Sudouest.fr
Cette situation et la gravité de la pathologie imposent que la famille reste encore en France pour suivre pleinement son enfant.
Et pour cause. Citant la mère de Jad, Jihane, la publication rapporte : «Au Maroc, nous ne serions pas en mesure de faire soigner notre fils. Il n’y a pas d’équipements nécessaires. Il est aujourd’hui suivi chaque semaine par une orthophoniste, une psychomotricienne et un audioprothésiste. Il pourra subir une intervention chirurgicale lourde et rare, mais seulement vers l’âge de 9 ans».
Cependant, bien que parfaitement en règle en France, les deux parents pourraient être contraints de quitter l’Hexagone pour une raison qui, pour le coup, tombe vraiment mal; celui du titre de séjour arrivant à expiration.
En effet, le couple arrivé en France pour des études peine à obtenir une carte de résident de dix ans qui leur permettra de suivre leur fils jusqu’à ses 9 ans. Age à partir duquel il est censé subir une intervention chirurgicale considérée comme « lourde et rare ». Malgré tout, cette famille marocaine  met « tout en œuvre avec le service d’ORL, de chirurgie cervico-faciale et de pédiatrie ORL du Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, à l’hôpital Pellegrin », constate le journal.
Il est à préciser que le couple marocain a suivi des études d’informatique au département informatique de l’Université de Bordeaux 1. Le mari est détenteur d’un master 2 en  CDI dans la société de services informatiques Atos à Pessac où il gère des logiciels pour le compte de l’Éducation nationale (France) tandis que Jihane termine le sien en octobre prochain.
La bonne nouvelle du moment est qu’en raison de la gravité du handicap qui affecte le petit Jad, les soins de ce dernier ont été pris en charge à 100 %, révèle Surouest.fr
Par contre, précise Jihane, «son appareil auditif vibratoire a coûté 4 000 euros. Sans la mutuelle dont Ahmed bénéficie dans son travail, nous n’y serions jamais arrivés.»
En attendant, le jeune couple compte sur les services de Me Pierre Landette et Alice Billand pour faire avancer leur dossier pour l’obtention de la fameuse carte de résident de dix ans. 

Alain Bouithy
Vendredi 26 Septembre 2014

Lu 1394 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs