Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le don et la greffe d'organes au cœur d’une vaste campagne de sensibilisation

L’Association marocaine de lutte contre les maladies rénales (REINS) appelle à un réel engagement des décideurs et de la société marocaine




Le don et la greffe d'organes au cœur d’une vaste campagne de sensibilisation
Bien que le don et la greffe d’organes demeurent encore des sujets tabous au sein de la société, l’Association marocaine de lutte contre les maladies rénales (REINS) n’a pas l’intention de baisser les bras face à ce qu’elle considère comme un des moyens thérapeutiques les plus efficaces pour sauver des vies humaines. Face au retard énorme qu’accuse le Maroc en matière de greffe d’organes en général et rénale en particulier, l’Association REINS lance une vaste campagne de sensibilisation en vue d’informer les citoyens sur ce moyen thérapeutique et de les encourager à réfléchir sur l’intérêt de ce « geste citoyen et généreux » pour de nombreuses personnes dont les organes sont gravement atteints.
En effet, les dons d’organes peuvent sauver des vies ou contribuer à améliorer grandement la qualité de vie des personnes souffrant, par exemple, de malformation cardiaque, de mucoviscidose, d’insuffisance rénale terminale ou encore de certains cancers.
Etalée sur une année, cette campagne a démarré vendredi dernier avec comme slogan : « Nous sommes tous concernés, personne n'est à l'abri ! ». Un message qui s’adresse aussi bien aux citoyens qu’aux décideurs. L’objectif étant de faire évoluer les mentalités sur le don et la greffe d’organes et vulgariser la pratique.
Il est à rappeler que l’Association avait lancé une pétition en ligne appelant à un débat national sur le don et la greffe d’organes en vue de faire évoluer les mentalités sur cette question. C’était à l’occasion de ses dix ans d’existence et de la célébration de la 10ème Journée mondiale du don et de la greffe d’organes.
A travers cette démarche, l’Association REINS entendait attitrer l’attention du gouvernement, des élus et responsables sociaux, politiques et éducatifs sur un sujet qui, estime-t-elle, mérite une réflexion approfondie. D’autant plus que « chaque jour, des hommes, des femmes et des enfants meurent parce qu'ils n'ont pas pu être transplantés au moment opportun. Ils quittent ce bas monde alors que la médecine aurait été en mesure de les sauver ». 
Pour l’association présidée par le professeur Amal Bourquia, il ne fait aucun doute que « la greffe de rein est meilleure que le maintien en vie par dialyse permanente et qu’elle est obligatoire pour les enfants ». 
Selon REINS, qui note une hausse de demandes de recours à ce moyen thérapeutique, « la difficulté d’obtenir le consentement médical d’un donneur potentiel et de son entourage » est attribuée au fait que l’on manque d’information sur cette pratique.
« Au Maroc, au moins 3000 personnes nécessitent chaque année un traitement par dialyse chronique. Actuellement près de 10000 sont dialysées régulièrement et seules 200 ont eu une greffe rénale », souligne le Pr Amal Bourquia.
Afin de faire bouger les lignes, l’Association invite le gouvernement, les élus, les responsables sociaux, politiques et éducatifs du pays à promouvoir une véritable culture du don et de la solidarité tout en s’assurant que les informations fournies permettent d’exercer un choix libre et éclairé; développer le registre national du don d'organes et faciliter les modalités d’inscription; sensibiliser les professionnels de santé pour expliquer les conditions du don et accompagner les familles dans leur choix et mettre en œuvre les moyens nécessaires pour la réalisation des greffes d’organes.
Pour l’Association, il est aussi important d’encourager tous les intervenants impliqués dans les chaînes de greffe. 

Alain Bouithy
Mardi 21 Avril 2015

Lu 1162 fois


1.Posté par Mehdi le 21/04/2015 12:37
Personnellement, je trouve qu'il est necessaire de sensibliser tout le monde pour les dons d'organes, ça ne va pas amélorier que la vie des marocains, mais aussi, contribuer à l'evolution de la médecine marocaine, et le plus important, montrer notre coté humain en s'entraidant.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs