Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le directeur régional du Pôle activité postale à Casablanca allergique à la FDT : Le personnel de Barid Al Maghrib proteste contre l’arbitraire




Le directeur régional du Pôle activité postale à Casablanca allergique à la FDT : Le personnel de Barid Al Maghrib proteste contre l’arbitraire
S’il y a un responsable qui réussit à faire l’actualité en ce début d’année et en cette entame de changement que l’on veut positif, c’est bel et bien le directeur régional du Pôle activité postale à Casablanca. De triste manière, cela va sans dire.  
Comme possédé par on ne sait quel démon, il s’est mis à dispatcher intempestivement des mutations pour le moins injustifiées. Pas si injustifiées que ça quant on constate que l’arbitraire a exclusivement visé des responsables appartenant, comme par hasard, à la Fédération démocratique du travail (FDT). Plus précisément, il s’agit de huit responsables exerçant dans la plateforme nationale du courrier située au sein de la Technopole de Nouaceur.
Ces mutations abusives  ont été décidées vendredi dernier par le directeur régional juste après l’annonce  du bureau local de plusieurs actions de protestation au sein de ladite plateforme dont la grève qui  y a été observée hier.    Il s’agit des militants  Hasbe Ismael, Tarmoun Noureddine, Nam Kamal , Sabir Tawfik, Sabri Abdellatif, El Ouafi Youssef et Ait Sarhane Hicham qui, sur décision de la centrale, n’ont pas regagné leur poste de travail  à Nouaceur.
Contacté par Libé, le secrétaire régional du Syndicat national des postes et télécommunications, affilié à la FDT,  Mohamed Abourouaine,  a souligné que  la plateforme connaît nombre de dysfonctionnements et souffre d’un manque criant en ressources humaines. Pour parer à cette  situation, le directeur régional n’a pas trouvé mieux que d’embaucher des travailleurs intérimaires d’une entreprise tierce, en leur confiant des tâches dévolues normalement au personnel de Barid Al Maghrib, a-t-il poursuivi.
Par ces embauches, le directeur régional viole non seulement la loi, mais porte également atteinte à la qualité du travail, puisque le personnel intérimaire embauché n’a subi aucune formation officielle et qualifiante, a tenu à préciser Mohamed Abourouaine.
Pour ce qui est des revendications immédiates des postiers de la plateforme nationale du courrier,  le SNPT demande  d’abord  d’annuler ces mutations arbitraires qui pourraient, le cas contraire, attiser la tension au sein du secteur en général et prendre au sérieux les revendications des fonctionnaires et employés du Grand Casablanca.
Par ailleurs, le secrétaire général du Syndicat national des postes et télécommunications, Abdelhamid Fatihi, a saisi, par courrier, le directeur des ressources humaines de Barid Al Maghrib concernant ces pratiques qui vont à l’encontre des libertés et des droits syndicaux  garantis par la Constitution. Appel a été donc lancé par Fatihi  pour réparer cette injustice et ouvrir une enquête  objective au sujet de la gestion des ressources humaines dans la région du Grand Casablanca.

LARBI BOUHAMIDA
Jeudi 26 Janvier 2012

Lu 972 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs