Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le difficile chemin de la présidentielle




La déroute infligée à Nicolas Sarkozy, dimanche lors des élections régionales, donne à la gauche française un élan inespéré en vue de la prochaine présidentielle, mais sans résoudre la question du projet alternatif ni celle du candidat capable de l'incarner.
En l'emportant dans toutes les régions métropolitaines (hors outre-mer), à l'exception de l'Alsace (est), avec 54% des voix contre 35% à la droite, la gauche a établi un rapport de force quasiment sans précédent dans l'histoire électorale.
Neuf mois après sa déroute aux européennes, le Parti socialiste (PS) est devenu le premier parti de France. Sa première secrétaire Martine Aubry s'est enfin imposée comme chef de l'opposition et a fait taire les divisions internes qui ont si souvent désespéré ses électeurs.
La gauche aurait donc des raisons d'être optimiste en vue de l'élection présidentielle de 2012 après les échecs successifs de 1995, 2002 et 2007.
Mais en 2011 le PS aura un autre défi périlleux, celui de sélectionner son candidat à la présidentielle par des primaires, dont les modalités sont encore floues. Cette perspective risque de mettre à mal rapidement l'unité retrouvée du PS car les candidats s'annoncent nombreux.
Si Martine Aubry apparaît désormais comme une candidate légitime, sa grande rivale Ségolène Royal, auréolée d'une large victoire dans sa région de Poitou-Charentes (ouest), ne cache pas ses ambitions. Et certains se sont déjà déclarés, comme l'ex-patron du PS François Hollande.
Selon les sondages, le candidat préféré des Français reste néanmoins Dominique Strauss-Kahn, contraint au silence par ses fonctions de directeur du Fonds monétaire international.


Libé
Mardi 23 Mars 2010

Lu 167 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs