Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le dialogue entre Benkirane et les enseignants stagiaires tourne en eau de boudin


L’intransigeance du chef du gouvernement fait capoter la séance de travail



Le dialogue entre les enseignants stagiaires et le gouvernement peine à décoller. La rencontre qui était prévue vendredi dernier vers l’après-midi, suite à une médiation de l’Initiative civile, entre le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et une délégation des enseignants stagiaires au siège de la présidence du gouvernement à Rabat, n’a pas eu lieu comme prévu.
 «Nous avons dépêché 7 personnes du comité de dialogue pour rencontrer le chef du gouvernement. Et effectivement, elles étaient  présentes à l’heure fixée pour prendre part à la rencontre, mais elles ont été surprises d’apprendre que Benkirane se trouvait dans son logement de fonction et qu’il allait les y rencontrer », nous a affirmé Jawad Isser, membre du comité du dialogue, dans une déclaration à Libé.
Le comité de dialogue des enseignants stagiaires a refusé ce changement de lieu de la rencontre. «Nous sommes avec le dialogue, mais un dialogue sérieux et officiel. Cela veut dire que le lieu de la rencontre avec les responsables gouvernementaux doit être un lieu public officiel, que ce soit la présidence du gouvernement ou le ministère de l’Education ou tout autre institution officielle», nous a expliqué ce membre du comité de dialogue.
D’après la même source, le comité de dialogue a dépêché une délégation de quatre personnes pour  se rendre audit logement de fonction en vue de transmettre au chef du gouvernement un message oral. «Cette initiative a eu pour but de manifester notre bonne foi et de montrer que nous sommes ouverts au dialogue avec le gouvernement. Mais à condition que celui-ci  se déroule dans un cadre officiel et en présence des parties concernées, à savoir les six syndicats de l’enseignement et les membres de l’Initiative civile», a-t-il souligné. La même source a indiqué que la délégation mandatée par la Coordination des enseignants stagiaires du Maroc n’était pas habilitée à négocier avec le chef du gouvernement qui s’était fait accompagner, lors de cette entrevue, de ses trois conseillers, mais la mission de la délégation consistait à transmettre le message oral que les enseignants lui ont confié. C’est cette raison, peut-être, qui explique le refus des représentants des enseignants de prendre une photo de famille avec Benkirane.
Pour sa part, Abderrahim El Allam, coordonateur de l’Initiative civile, a affirmé dans une déclaration à la presse que la rencontre était tendue et que le chef du gouvernement avait conseillé aux  enseignants stagiaires d’attaquer en justice les deux décrets qui ont été la cause de la crise entre les deux parties.
El Allam a également souligné que la démarche proposée par Benkirane ne semble pas constituer une solution à même de débloquer la situation vu les expériences passées et notamment celle du «PV du 20 juillet» signé avec les diplômés-chômeurs sous le gouvernement Abbas El Fassi et que le gouvernement Benkirane a refusé d’appliquer.
Il convient de rappeler que les enseignants stagiaires se sont soulevés contre ces deux décrets dont le ministre de l’Education nationale a imputé la préparation au chef du gouvernement lui-même. Le premier décret fait une séparation claire et nette entre la formation et le recrutement; c’est-à-dire qu’après leur formation dans les centres dédiés, les enseignants stagiaires seront obligés de passer un concours pour accéder à la Fonction publique. Le second décret a trait à la réduction de moitié des bourses mensuelles qui passent ainsi de 2 454,51 à 1 200 DH.
T. Mourad

 

Libé
Lundi 29 Février 2016

Lu 1035 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs