Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le développement durable bat de l’aile : Les Marocains trop peu satisfaits de la qualité des secteurs sociaux




Quelle perception les Marocains ont-ils des principaux objectifs du  développement  durable (OMD)? Comment évaluent-ils ces objectifs destinés à éradiquer la pauvreté, à protéger la planète et à garantir la prospérité pour tous? Y a-t-il une prise de conscience des enjeux en perspective? En effet, le développement durable est devenu un sujet d’actualité suite à une prise de conscience des effets néfastes de l’activité humaine sur l’avenir de notre planète. Il concerne aujourd’hui les gouvernements, le secteur privé, la société civile et l’ensemble des citoyens du monde.
Selon une récente enquête nationale sur la perception par les ménages de quelques cibles des principaux objectifs de développement durable, réalisée par le HCP, les Marocains interviewés ont, à ce propos, affiché des avis négatifs  à propos de l’assainissement liquide, la gestion des déchets, ainsi que la promiscuité démographique dans les lieux d’habitat et la pollution de l’air.  Le niveau de qualité et de sécurité des transports routiers ainsi que celui des espaces verts et de la forêt ont été également évalués négativement.
Concernant les OMD relatifs à  la santé, à l’enseignement et à la qualité de la vie,  les Marocains  cibles de cette enquête ont largement critiqué l’éloignement et le faible équipement des structures sanitaires et scolaires, avec une mention particulière du mauvais accueil et de la corruption dans les centres sanitaires. La vulnérabilité des équipements sociaux, le faible niveau du personnel et le faible rendement externe de l’enseignement sont largement mis en exergue.
Près de 44% d’entre eux considèrent que l’extrême pauvreté est une réalité dans leur environnement.  Plus de 80% pointent la mendicité comme un phénomène fréquent ou très fréquent et 45% en attribuent la raison au chômage, 33% à des activités lucratives. Pis, ils estiment que le chômage, la précarité de l’emploi et les difficultés d’accès aux programmes sociaux avec un accent particulier sur les limites de la protection sociale et de la couverture médicale sont les causes explicatives de l’indigence sociale.   
En évoquant l’emploi,  57% d’entre eux pensent que la finalité de la politique économique doit être l’emploi, pour 33% l’amélioration des conditions de vie et pour 10% la création de la richesse nationale. Il est à remarquer à cet égard que parmi les différentes catégories d’emploi, 41% privilégient l’auto-emploi, 33% la Fonction publique et 5% l’emploi dans le secteur privé.
Sur le plan de la paix sociale, 2/3 des ménages lient la criminalité dans leur environnement aux vols ou aux actes de violence physique. Le chômage et la drogue en sont perçus comme les principales causes. Plus de 50% perçoivent, par ailleurs, une hausse de la corruption pratiquement dans tous les domaines et institutions et, en particulier, dans le secteur de la santé.
Sur un autre registre, l’égalité des sexes au Maroc est perçue comme une réalité par 41% de la population. Plus de 70% attribuent l’origine des inégalités dans ce domaine aux valeurs héritées de la tradition et à des comportements innés chez l’homme. En grande majorité favorable à la parité hommes-femmes dans tous les domaines de la vie économique et institutionnelle, la population est, cependant, à 87% contre toute parité dans le partage de l’héritage.
« A cet égard, il y a lieu de noter le décalage paradoxal, dans ce domaine, entre l’expression d’une adhésion à l’égalité des sexes dans tous les domaines et à la parité dans toutes les institutions, d’une part et l’accord donné par plus de 60% de la population à des affirmations telles que : «la priorité doit être donnée aux hommes dans le marché du travail» ou encore «le travail de la femmes se fait au détriment de l’éducation des enfants» ou bien «les hommes sont plus capables d’assumer les responsabilités que les femmes»», estiment les enquêteurs.
L’enquête a révélé également une large incrimination par nos concitoyens de la pauvreté, du chômage, de la drogue, de la violence, des inégalités dans le domaine de l’emploi, de la santé et des services sociaux ainsi que de la corruption et du népotisme.  Ils estiment que cette situation est due au peu de rigueur du système coercitif jugé comme la cause de tous les maux et déficits sociaux auxquels ils se heurtent dans leur vie quotidienne.  
Par ailleurs, plus de 80% des personnes enquêtées ont estimé que notre pays arrivera à réaliser totalement l’ensemble des OMD à l’horizon 2030,  50% déclarent avoir pris des initiatives en faveur de l’environnement au cours des cinq dernières années,  65% se déclarent disposés à en prendre pour contribuer à sa protection par le recours, notamment, à l’énergie solaire au lieu du gaz et du bois et plus de 90% jugent notre société paisible.
Le document du HCP précise également que 18,7% des Marocains estiment que la réalisation des OMD à l’horizon 2030 passe par la réforme de l’administration, 18,3% par une présence plus forte de l’autorité de l’Etat, 13,8%  par la réforme de l’enseignement, 13,0% par l’égalité d’accès à l’enseignement et à la santé, 12,9% par la démocratie, 12,4% par le soutien des initiatives privées  et 11% par la planification.

Driss Sarhan
Jeudi 8 Décembre 2016

Lu 797 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs