Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le designer Karim Adduchi rend hommage à l'héritage culturel amazigh




Karim Adduchi rend hommage dans sa nouvelle collection à l'héritage culturel amazigh. Ce styliste qui a grandi à Barcelone et fait des études de mode à Amsterdam, revendique ses origines berbères qui l'inspirent pour transformer des tapis et des matériaux traditionnels berbères en vêtement, nous apprend le site d’actualité féminine «Yabiladies.com». Intitulée « She knows why the bird in cage sings », la collection de  Karim Adduchi effiloche les tapis traditionnels berbères pour en faire des vêtements présentés sous plusieurs coupes. «Mon intention avec cette collection était de rendre hommage 100% hommage à ma culture », confie le designer. «Pour cela, j’ai ramené des matériaux d’origine fait-main par les tribus d’où je viens», explique-t-il dans des déclarations rapportées par «Yabiladies.com». 
Tapis, laine, cuir, ces matériaux incorporés dans les vêtements sont faits de fibres naturelles entrelacées ou tressées pour produire un tissu que les Amazighs utilisent pour la conception de leurs vêtements traditionnels mais aussi pour des tapis destinés à l’ameublement de leur habitations, ajoute la même source, avant de préciser que ces techniques subsistent toujours dans les communautés berbères et sont de plus en plus reproduites par l’industrie.
Choisissant de commander des matériaux naturels, le designer souhaite ainsi raconter l’histoire des femmes qui l’inspirent : sa mère et sa grand-mère. « C’est inspirant pour moi de voir comment ces femmes trouvent le pouvoir dans le retrait alors que dans la culture occidentale, s’exposer est signe de puissance. D’un autre côté, il est plus facile de s’exposer que d’être en retrait. Il y a un certain respect et un certain courage dans le fait de rester belle tout en gardant le mystère qui caractérise leur décision», conclut l’artiste dans des déclarations rapportées par ledit site. Lequel rappelle enfin que Karim Adduchi a rejoint la Hollande en 2010 où il a entamé à la Gerrit Rietveld Academy d’Amsterdam, des études de mode. Aujourd’hui, installé dans la capitale hollandaise où la mode est influencée par les grandes capitales européennes, il se consacre à la promotion de l’héritage culturel de ses origines.

Lundi 24 Août 2015

Lu 596 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs