Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le derby casablancais domine de son grand éclat l’espace footballistique national

A l’ombre de WAC-RCA, IRT-FUS revêt une 3D que lui confère le rang élevé et les ambitions des protagonistes




Nul doute que le derby casablancais dimanche, le cent-dix-neuvième du nom en soixante ans, affiche incontestée et incontestable de cette douzième journée de ce bon vieux championnat, dominera l’espace environnant et plus particulièrement, l’autre sommet du Détroit, tout autant prometteur, entre le co-leader, le FUS et le troisième larron du podium, l’IRT qui retrouvera son public à l’Ibn Batouta dans un cadre qui n’aura rien à envier à celui du Complexe Mohammed V.
A Casablanca, même si l’éternelle pression du derby planera sur le Complexe Mohammed V, sûr que show il y aura. L’événement aura lieu sous le regard bienveillant des autorités qui seront, sans aucun doute, sur le qui-vive afin que la fête soit sans débordement aucun. Sur les gradins, le spectacle est assuré de la part de ce grand public qui sera comme toujours nombreux au rendez-vous et dont les prouesses rouges et vertes de ses tifos n’ont jamais cessé de nous en mettre plein la vue. Sur la pelouse, l’immensité des talents des joueurs des deux formations n’est plus à présenter. Alors, autant les prendre collectivement qu’individuellement pour ce qui est du régal.
Le WAC part avec les avantages du pronostic lors de sa confrontation dominicale avec son meilleur rival. Les Rouges, quoique bousculés par le FUS dernièrement, sont en tête et, d’un rythme de champions, présentent une carte qui ne laisse place à aucune contestation au contraire de leur adversaire du jour boîteux de par un côté de gestion plutôt hasardeux et qui se répercute négativement sur les prestations et résultats sur la pelouse.
Le Wydad façonné par Toshack est un ensemble talentueux et efficace et ne s’en laisse guère conter. Le WAC, de son jeu chatoyant, devrait en faire voir quelques autres couleurs que le vert aux Verts bien peu dans leur assiette en ce moment. Le Raja qui devrait compter sur les retours éventuels d’Erraki et Kadioui pour se renforcer, devrait jouer à parer toute mauvaise surprise et tenter plutôt de surprendre.
Mais le derby n’a aucune logique et comme dans tout derby qui se respecte, un peu comme Dame Coupe, souvent cela réserve des surprises justement.
Le FUS vient, d’une série de quatre victoires successives et d’un pied ferme, de prendre part aux débats du haut d’Al Botola conjointement avec le Wydad. Dimanche, en baisser de rideau, il sera lui aussi à rude épreuve face à l’IRT. Les deux leaders n’ont de choix que la victoire pour espérer au soir de cette journée continuer à exercer leur domination et garder leur statut. La tâche semble, malgré le périlleux déplacement à Tanger, plus aisée pour les R’batis car la pression est du côté des locaux qui cherchent toujours un match référence à la maison où les grands ne leur ont guère réussi jusqu’à présent. Le FUS cherchera à soigner sa série d’invincibilité voire d’améliorer celle gagnante. Tanger, par contre, suera à réduire l’écart, le séparant des deux premiers, histoire de rester dans la course au titre pour lequel ils sont tous les trois à aspirer présentement.
Par ailleurs, et un peu comme un présage à la fête bidaouie, ils seront deux autres derbys la veille, régionaux ceux-là, ASFAR-KAC au stade du FUS et HUSA-KACM à l’Adrar d’Agadir dont le déroulement revêt un caractère séduisant. Les Militaires, bien que distancés de la tête du classement, les crampons à Rabat et les yeux et oreilles à Tanger, chercheront à accrocher le podium en cas de faux pas de l’IRT.
Le HUSA, pour sa part, après quatre déconvenues successives, aura pour tâche de chercher les trois points devant un adversaire autant malheureux et la réhabilitation pour se réconcilier avec son chaleureux public.
On suivra aussi avec intérêt lors de cette journée la semi-sédentarisation à Berrechid d’un OCK en perte de vitesse et qui recevra un MAT tout relooké et invaincu cinq tours durant depuis une certaine victoire sur le… Raja à Casablanca. Le stade El Abdi d’El Jadida sera sollicité par deux fois, quand sa pelouse sera foulée par ses locataires de service. Le DHJ y accueillera le CRA samedi dans un sommet du bas de tableau et l’OCS, le lendemain dans une rencontre plaisante et moins crispée de par un enjeu quelconque, se mesurera au MCO qui a fait bien plus que de se défendre lors du premier tiers sortant.
Bon spectacle!

Programme
Samedi

OCK-MAT 13 heures Complexe Errazi Berrechid (Arryadia)
ASFAR-KAC 15 heures Stade du FUS Rabat (Arryadia)
DHJ-CRA 15 heures Stade El Abdi El Jadida (2M)
HUSA-KACM 18 heures Grand Stade Adrar Agadir (Arryadia)
Dimanche
WAC-RCA 14h30 Complexe Mohammed V Casablanca (Arryadia)
OCS-MCO 15 heures Stade El Abdi El Jadida (Al Oula)
IRT-FUS Grand Stade Ibn Batouta Tanger (Arryadia)

Mohammed Jaouad Kanabi
Samedi 19 Décembre 2015

Lu 2790 fois


1.Posté par yasser rca le 19/12/2015 09:18 (depuis mobile)
lah ya3awankom a raja athletic club

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs